Ni roi ni Premier ministre : la Coupe du monde éclipse l'arrivée de Donald Trump à Bruxelles

Ni roi ni Premier ministre : la Coupe du monde éclipse l'arrivée de Donald Trump à Bruxelles© Francois Lenoir Source: Reuters
Donald et Melania Trump à leur arrivée à Bruxelles, le 10 juillet 2018.

Le président américain Donald Trump a atterri ce 10 juillet en Belgique pour assister au sommet de l'OTAN. Mais, Coupe du monde oblige, il n'a été accueilli ni par le roi ni par le Premier ministre, occupés par le match France-Belgique.

Venu assister au sommet de l'OTAN des 11 et 12 juillet à Bruxelles, le président américain Donald Trump est arrivé sur le sol belge dans une indifférence relative le 10 juillet au soir.

Pas de traitement de faveur pour Donald Trump

Ni le roi ni le Premier ministre ne se sont en effet venus accueillir le chef d'Etat, qui a été simplement reçu sur le tarmac par l'ambassadeur américain en Belgique, Ronald Gidwitz, et l'ambassadeur américain auprès de l'OTAN, Kay Bailey Hutchison. Le roi Philippe de Belgique était à Saint-Pétersbourg pour assister à la rencontre entre la Belgique et la France, alors que le Premier ministre Charles Michel regardait le match au «Hazard Village» à Braine-le-Comte (Hainaut). Selon Le soir, cet accueil minimaliste devrait être identique pour la plupart des autres chefs d'Etat, Donald Trump ne bénéficiant donc d'aucun traitement particulier.

Le sommet de l'OTAN s'annonce tendu entre les partenaires de l'Alliance transatlantique. Peu avant son arrivée, Donald Trump a réitéré ses positions vis-à-vis des Européens dans un tweet, leur reprochant de ne pas suffisamment participer à l'effort financier de l'OTAN, tout en voulant, selon lui, que les Etats-Unis les protègent à travers l'organisation. Et de souligner que en parallèle, l'Union européenne empêchait les entreprises américaines de travailler en Europe : «Cela ne marche pas !», a-t-il commenté.

Lire aussi : «Chère Amérique, considérez mieux vos alliés» : Donald Tusk charge Donald Trump au sujet de l'Otan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»