Shakira outrage les réseaux sociaux avec un collier orné d’un symbole nazi

Shakira outrage les réseaux sociaux avec un collier orné d’un symbole nazi© Shakira : Fabrice Coffrini Source: AFP
La chanteuse Shakira et le pendentif qui fâche retiré de la vente.

La chanteuse colombienne Shakira a choqué les réseaux sociaux en proposant dans la boutique officielle de sa tournée un collier faisant figurer un symbole nazi, avant de retirer de la vente l'accessoire polémique le 21 juin.

La star colombienne de la pop Shakira a retiré de sa boutique officielle le 21 juin un collier au motif du soleil noir, un symbole ésotérique germanique principalement utilisé depuis la Seconde Guerre mondiale par les néo-nazis. Une vague de réactions indignées sur les réseaux sociaux a eu raison du bijou de la chanteuse.

En découvrant les articles mis en vente sur le site dédié à la tournée mondiale de Shakira El Dorado, le 19 juin, certains internautes stupéfaits ont repéré un pendentif au motif ambigu. Dessus figure en effet le symbole du soleil noir, cercle représentant le soleil entouré de 12 rayons, fréquemment utilisé dans l'imagerie nazie et néo-nazie. Les réseaux se sont alors enflammés.

«C'est un des symboles nazis les plus connus après la croix gammée», s’indigne cette internaute. «Personne ne l'utilise à part une poignée de dingues ésotériques», poursuit-elle.

«L'occultisme ésotérique nazi est-il devenu la nouvelle Kabbale pour les pop stars vieillissantes?», s'interroge cet internaute.

La justification erronée du producteur du concert

Face à la montée du scandale sur les réseaux sociaux, la société productrice des concerts de l'artiste, Live Nation, a décidé de retirer de la vente le collier avec ce symbole, 15 jours après le début de sa tournée mondiale, le 3 juin, en Allemagne. «Le collier conçu par Live Nation pour la tournée El Dorado de Shakira s'est fondé sur l'iconographie précolombienne», a assuré l'entreprise américaine sur son compte Twitter.

Cependant «certains fans ont fait part de leur inquiétude car le dessin a une ressemblance involontaire avec les images néonazies. Nous nous excusons sincèrement pour cette similitude accidentelle et nous avons retiré de manière définitive l'article de la collection de la tournée», a ajouté Live Nation. Pourtant nulle trace de ce symbole chez les précolombiens.

Soleil précolombien ? Le soleil noir est un symbole nazi

Ce soleil, dans lequel se cachent trois svastikas, les fameuses croix gammées, ne fait pas partie des symboles des peuples autochtones de l'Amérique, qui compte certes de nombreux soleils, mais pas ornés de ce types de rayons. La fameuse roue solaire aztèque est composée de huit cercles concentriques et d'un visage, et ne présente que peu de similarités avec le soleil noir.

Les sources du soleil noir sont à chercher dans des contrées bien plus froides. Cet astre est l'un des symboles monumentaux des Mérovingiens, une dynastie médiévale qui a régné sur une partie de l'Europe occidentale entre le Ve et le VIIIe siècle. On le retrouvait sur les boucles de ceinture des femmes des tribus germaniques. Il est considéré comme un symbole païen.

Figure du mysticisme allemand, il est présent sur la mosaïque du sol de marbre de la salle des généraux du château de Wewelsburg en Westphalie construit au début du XVIIe siècle. Pendant le troisième Reich, le château devint un quartier général nazi. Heinrich Himmler avait souhaité en faire le centre du nouveau monde, et en a fait le centre idéologique et représentatif des activités de la SS et un lieu de cérémonies.

Il sera repris après la Seconde Guerre mondiale dans l'imagerie des groupes néo-nazis, considéré comme un symbole ésotérique du national-socialisme. C'est dire si l'argument du symbole précolombien apparaît faible face à ce dessin emblématique si connoté.

Faut-il blâmer Shakira ou l'ignorance des stylistes de Live Nation ? Il semble s'agir d'une erreur de l'équipe artistique de la collection. Car la chanteuse pop de 41 ans s'est signalée par son ouverture d'esprit. Elle est ambassadrice de bonne volonté de l'Unicef. Elle a manifesté son rejet du racisme dans différents articles comme celui qu'elle a écrit, en février 2017, dans le magazine Time contre la politique migratoire de Donald Trump.

Lire aussi : «Vends bunker nazi d’occasion» : un complexe de bunkers allemands est mis en vente en Lituanie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter