Des jupes pour les garçons : un collège en Grande-Bretagne met en place un uniforme «non-genré»

Des jupes pour les garçons : un collège en Grande-Bretagne met en place un uniforme «non-genré» Source: Gettyimages.ru
Image d'illustration

Pour ne pas souffrir des fortes chaleurs avec leurs pantalons, les garçons, qui n'ont pas la possibilité d'aller en cours en short, pourront s'y rendre en jupe, à la faveur de la politique pour un uniforme «non-genré» voulue par l'établissement.

La nouvelle politique concernant les uniformes de l'établissement d'enseignement secondaire de Chiltern Edge, dans l'Oxfordshire en Angleterre, qui se veut «non-genrée», a surpris plus d'un parent d'élève. Mise en place en début d'année, elle permet aux collégiens, quel que soit leur sexe, de porter un pantalon... ou une jupe.

Son application a ainsi laissé pantois le père d'un jeune garçon, comme le rapporte le Daily Mail, qui a demandé à la direction de l'établissement si son fils pouvait venir en cours en short lorsque les températures s'élèveront. Une demande rejetée par la direction au motif que le short ne rentrait pas dans le strict dress code de l'établissement. Mais elle lui a toutefois assuré qu'en vertu de sa nouvelle politique, son fils pourrait se rendre en cours en jupe s'il venait à avoir trop chaud pour porter un pantalon.

Cette nouvelle mesure n'est pas l'apanage de ce seul collège, mais s'inscrit dans une véritable tendance outre-Manche. Depuis l'adoption de l'Equality Act en 2010, une loi qui oblige les établissements scolaires à protéger les élèves transgenres de discrimination, les politiques d'uniforme «non-genré» se développent. Il peut toutefois s'agir pour l'établissement de proposer à la fois des jupes et des shorts à ses élèves des deux sexes, ou bien un uniforme unisexe pour tous.

«Je sais que par le passé, d'autres écoles ont permis à tous les élèves de porter des jupes, alors j'ai demandé si c'était possible pour mon fils», a expliqué un autre parent d'élève au Daily Mail, confirmant que l'établissement lui avait répondu par l'affirmative. «C'est fou de leur faire porter des blazers et des cravates quand il fait très chaud», a-t-elle en outre fait remarquer.

L'année dernière, le Guardian rapportait que 120 établissements scolaires avaient déjà adopté une politique d'uniformes «non-genrés», selon les statistiques de l'association Educate & Celebrate. Elly Barnes, la fondatrice de cette association se réjouissait alors que «les écoles primaires adoptaient [cette politique] plus rapidement que les collèges».

Lire aussi : Le magazine National Geographic divise Twitter en consacrant sa une à un enfant transsexuel

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter