Le magazine National Geographic divise Twitter en consacrant sa une à un enfant transsexuel

Le magazine National Geographic divise Twitter en consacrant sa une à un enfant transsexuel© Capture d'écran Twitter, @transgirl_mom
La couverture du numéro de janvier 2017 de National Geographic

La célèbre publication américaine a généré de nombreuses réactions de colère ou d'adhésion sur les réseaux sociaux, en illustrant son prochain numéro consacré aux questions d'identité de genre par la photographie d'un transsexuel... de 9 ans.

«La meilleure chose qui soit dans le fait d’être une fille est que, maintenant, je n’ai plus besoin de prétendre que je suis un garçon» : c'est la citation qui accompagne la photo d'un enfant transsexuel publiée en une du numéro de janvier 2017 du prestigieux magazine National Geographic, portant sur la Révolution du genre.

L'enfant en question, Avery, un garçon aux cheveux roses de 9 ans se définissant comme une fille, a pour mère une militante américaine de la cause des transsexuels du nom de Debi Jackson, dont le pseudonyme sur Twitter est «transgirl_mom». Celle-ci, responsable de la diffusion sur YouTube en mai 2015 d'une vidéo décrivant «l'histoire de la jeunesse transgenre d'Avery», s'est montrée très émue sur Twitter après la publication de la couverture de janvier de National Geographic : «Je tremble tellement que je peux à peine écrire. Merci de présenter Avery !»

Une version alternative de la une du magazine américain expose un groupe d'individus censés représenter «le paysage changeant du genre», parmi lesquels on trouve un «androgyne», une «femme transgenre» ou encore un individu «intersexe et non-binaire»...

Ce choix éditorial n'a pas manqué de provoquer une vague de réactions sur les réseaux sociaux – y compris parmi les internautes francophones –, tout aussi bien enthousiastes qu'indignées. Parmi de nombreux autres exemples, des utilisateurs de Twitter ont salué une «couverture sublime» grâce à laquelle «les choses avancent».

D'autres, à l'inverse, ont conspué un morceau de «propagande LGBT»...

... ou se sont demandé si un enfant de 9 ans avait le recul nécessaire pour prendre des décisions lourdes sur les questions de genre.

En septembre, déjà, National Geographic avait suscité la polémique en présentant en couverture des migrants moyen-orientaux comme les «nouveaux Européens».

Lire aussi : Bono, «femme de l'année» pour le magazine Glamour !

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales