L'ambassadeur de France en Israël craint une «guerre» si Washington se retire de l'accord sur l'Iran

L'ambassadeur de France en Israël craint une «guerre» si Washington se retire de l'accord sur l'Iran© Joshua Roberts Source: Reuters
Emmanuel Macron a tenté de convaincre Donald Trump de rester dans le JCPOA lors de sa visite à Washington, le 23 avril

Alors que Donald Trump menace de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien, l'ambassadeur de France en Israël a soutenu qu'une telle décision pourrait pousser Téhéran à reprendre son programme nucléaire militaire et entraîner une guerre.

«La possibilité d'une guerre existe» : interrogé par le média israélien Ynetnews, le 28 avril, l'ambassadeur de France en Israël, Hélène Le Gal, s'est alarmée des «énormes conséquences» que pourraient entraîner le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien (JCPOA).

La diplomate a fait valoir qu'à partir du moment où Washington sortait du JCPOA, ce dernier deviendrait caduc car l'Iran ferait de même. Et selon elle, Téhéran reprendrait alors immédiatement son programme nucléaire. «Nous avons besoin du JCPOA pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire», a-t-elle martelé, rappelant que l'accord prévoyait que Téhéran gèle son programme nucléaire jusqu'en 2025.

Cette déclaration intervient quelques jours après la visite du président français Emmanuel Macron à Washington, où il a largement abordé le sujet avec son homologue Donald Trump. Le président de la République, qui a proposé au cours de cette rencontre de construire un accord plus large que le JCPOA, a fait part de sa certitude que les Etats-Unis ne resteraient pas dans l'accord en l'état. 

Donald Trump est quant à lui resté évasif sur sa décision, ne semblant pas rejeter l'offre de son homologue français : «Personne ne sait ce que je vais faire le 12 [mai].» Les Etats-Unis doivent annoncer à cette date, au plus tard, s'ils restent ou se retirent du JCPOA et rétablissent les sanctions contre l'Iran auxquelles cet accord avait mis fin.

Lire aussi : Moscou et Téhéran battent en brèche le «nouvel accord» nucléaire iranien proposé par Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»