Affaire Skripal : Moscou riposte aux mesures du Royaume-Uni contre la Russie

Affaire Skripal : Moscou riposte aux mesures du Royaume-Uni contre la Russie © David Mdzinarishvili Source: Reuters
L'ambassade du Royaume-Uni à Moscou, le 17 mars 2018

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé le 17 mars que 23 diplomates britanniques devraient quitter la Russie «dans la semaine» et que le British Council de Moscou serait fermé.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré le 17 mars que 23 diplomates britanniques seraient expulsés, en réponse à l'annonce de Theresa May du 14 mars d'expulser 23 diplomates russes. Ils devront quitter le territoire russe «dans la semaine».

Moscou a également annoncé qu'il fermerait le British Council, la représentation culturelle britannique, en Russie en raison de son «statut hors régulation», et qu'il retirerait au Royaume-Uni le droit d'ouvrir un consulat général à Saint-Pétersbourg à cause de la «disparité dans le nombre d'établissements consulaires des deux pays».

Le ministère a conclu en prévenant le Royaume-Uni que la Russie se réservait «le droit de répondre à son tour par d'autres mesures» si Londres était amené à prendre «de nouvelles mesures hostiles». 

Ces annonces ont été faites à l'occasion de la convocation de l'ambassadeur britannique à Moscou Laurie Bristow au ministère russe des Affaires étrangères, dans la matinée du 17 mars. Elles font suite aux déclarations du Premier ministre britannique Theresa May qui avait décidé l'expulsion de 23 diplomates russes et le gel d'actifs de l'Etat russe le 14 mars, après avoir accusé la Russie la veille d'être coupable de l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille début mars.

Moscou a catégoriquement nié les accusations à son encontre et a dénoncé l'absence de preuves apportées par les autorités britanniques.

Lire aussi : Poutine «extrêmement préoccupé» par l'attitude «destructrice et provocante» de Londres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter