Inde : le personnel d'un hôpital donne à un patient sa jambe amputée comme oreiller

- Avec AFP

Inde : le personnel d'un hôpital donne à un patient sa jambe amputée comme oreiller
Illustration : une ambulance indienne, photo ©SAJJAD HUSSAIN / AFP
Suivez RT France surTelegram

Deux médecins indiens ont été suspendus et une enquête ouverte après que la jambe amputée d'un patient a été utilisée pour lui servir d'oreiller. Selon les proches de ce dernier, le personnel lui avait refusé un oreiller, sans doute faute de moyens.

L'affaire a suscité un tollé en Inde. Le 10 mars, un homme, identifié comme Ghanshyam, 28 ans, grièvement blessé dans un accident de bus, a été amputé d'une jambe, que le personnel médical lui a rendu pour qu'il l'utilise comme oreiller.

«Nous avons mis en place un comité de quatre personnes pour établir qui a posé la jambe amputée sous la tête du patient», a déclaré à l'AFP Sadhna Kaushik, responsable de l'hôpital Maharani Laxmibai à Jhansi, dans le centre du pays. «Des mesures fermes vont être prises s'il s'agit d'une faute de notre personnel», a-t-il ajouté après la diffusion d'images montrant le patient sur une civière, avec sa jambe amputée sous sa tête. Deux médecins ont pour l'instant été suspendus.

J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé

Les proches de Ghanshyam ont de leur côté précisé à la chaîne locale NDTV que le personnel de l'hôpital avaient refusé de lui donner un oreiller. «Quand nous sommes arrivés à l'hôpital, nous avons vu que sa jambe avait été utilisée comme oreiller», a témoigné l'un d'eux, poursuivant : «J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé.» Ils ont suggéré aux proches du patient d'en acheter eux-mêmes sur le marché local, a-t-il poursuivi.

Les hôpitaux publics indiens sont souvent mal équipés, sous-financés et manquent cruellement de personnel. L'Etat d'Uttar Pradesh, où se trouve la ville de Jhansi et qui compte 200 millions d'habitants, est l'un des plus pauvres du pays, et les malades doivent souvent attendre pour le moindre traitement.

Lire aussi : Un léopard sème le chaos et blesse quatre personnes dans une ville en Inde (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix