Inde : le personnel d'un hôpital donne à un patient sa jambe amputée comme oreiller

- Avec AFP

Inde : le personnel d'un hôpital donne à un patient sa jambe amputée comme oreiller
Illustration : une ambulance indienne, photo ©SAJJAD HUSSAIN / AFP

Deux médecins indiens ont été suspendus et une enquête ouverte après que la jambe amputée d'un patient a été utilisée pour lui servir d'oreiller. Selon les proches de ce dernier, le personnel lui avait refusé un oreiller, sans doute faute de moyens.

L'affaire a suscité un tollé en Inde. Le 10 mars, un homme, identifié comme Ghanshyam, 28 ans, grièvement blessé dans un accident de bus, a été amputé d'une jambe, que le personnel médical lui a rendu pour qu'il l'utilise comme oreiller.

«Nous avons mis en place un comité de quatre personnes pour établir qui a posé la jambe amputée sous la tête du patient», a déclaré à l'AFP Sadhna Kaushik, responsable de l'hôpital Maharani Laxmibai à Jhansi, dans le centre du pays. «Des mesures fermes vont être prises s'il s'agit d'une faute de notre personnel», a-t-il ajouté après la diffusion d'images montrant le patient sur une civière, avec sa jambe amputée sous sa tête. Deux médecins ont pour l'instant été suspendus.

J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé

Les proches de Ghanshyam ont de leur côté précisé à la chaîne locale NDTV que le personnel de l'hôpital avaient refusé de lui donner un oreiller. «Quand nous sommes arrivés à l'hôpital, nous avons vu que sa jambe avait été utilisée comme oreiller», a témoigné l'un d'eux, poursuivant : «J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé.» Ils ont suggéré aux proches du patient d'en acheter eux-mêmes sur le marché local, a-t-il poursuivi.

Les hôpitaux publics indiens sont souvent mal équipés, sous-financés et manquent cruellement de personnel. L'Etat d'Uttar Pradesh, où se trouve la ville de Jhansi et qui compte 200 millions d'habitants, est l'un des plus pauvres du pays, et les malades doivent souvent attendre pour le moindre traitement.

Lire aussi : Un léopard sème le chaos et blesse quatre personnes dans une ville en Inde (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter