Un journaliste israélien se fait passer pour un migrant syrien afin d'obtenir l'asile en Europe

Un journaliste israélien se fait passer pour un migrant syrien afin d'obtenir l'asile en Europe© Kai Pfaffenbach Source: Reuters
Camp de réfugiés en Allemagne

Zvi Jecheskeli, journaliste israélien spécialiste du monde arabe, s'est infiltré dans les milieux islamistes européens en se faisant passer pour un migrant syrien pendant plusieurs années. Son documentaire est diffusé en Israël depuis février.

Le journaliste israélien Zvi Jecheskeli voulait démontrer combien il était aisé pour un musulman fondamentaliste d'obtenir l'asile en Europe et de rejoindre le groupe des Frères musulmans. C'est l'objet de son documentaire en cinq épisodes, intitulé False identity («Fausse identité» en français) et diffusé sur la chaîne israélienne Channel 10.

Je voulais montrer les dangers auxquels l'Europe est exposée face à l'islam radical

Pour ce faire, le journaliste d'investigation a plongé dans le monde de l'islam radical en endossant la fausse identité d'un réfugié syrien. Il a été aidé dans cette tâche par les services secrets israéliens du Mossad qui lui ont assuré une couverture aussi étanche que possible, mais le défi demeurait très risqué et la mission a duré plusieurs années. «Je voulais montrer les dangers auxquels l'Europe est exposée face à l'islam radical. Comme je ne suis pas tenu aux codes du politiquement correct, je peux évoquer ces sujets ouvertement», a expliqué le journaliste de 47 ans au journal allemand Die Welt.

Comme je ne suis pas tenu aux codes du politiquement correct, je peux évoquer ces sujets ouvertement

Son périple a commencé à Istanbul où il a réussi à se procurer un faux passeport syrien, son Graal pour entrer en Allemagne. Il lui en a coûté 1 250 dollars (environ 1 000 euros) et il avait «pratiquement l'air authentique», selon lui.

C'est ainsi que Zvi Jecheskeli est devenu cheikh Khaled Abou Salaam, mieux connu en Europe sous le pseudonyme de Abou Hamza.

Quelques jours plus tard, le journaliste est à Berlin, dans un centre d'accueil pour les migrants syriens. De cette séquence, le journaliste conserve le souvenir de candidats à l'asile qui disaient ne pas vouloir s'intégrer à la société allemande.

Après une discussion amicale avec un travailleur social d'origine palestinienne chargé d'interroger les candidats à l'asile, «Abou Hamza» devient officiellement réfugié en Allemagne, un statut qui lui permet de bénéficier des minima sociaux outre-Rhin. «Tout ce dont on a besoin pour obtenir l'asile en Allemagne, c'est un passeport syrien !», prévient le journaliste, dans son interview à Die Welt... Dont acte.

Avec l'aide d'Allah, tu vas commencer ta nouvelle vie musulmane ici

Au passage, le travailleur social lui prodigue quelques conseils pour faire venir sa famille en Allemagne : «Tu dois attendre trois ans normalement, mais si c'est trop long, fais leur juste traverser la Méditerranée», aurait-il conseillé au journaliste infiltré. Et de l'encourager : «Avec l'aide d'Allah, tu vas commencer ta nouvelle vie musulmane ici.»

Son épopée secrète l'a amené à fréquenter les milieux islamistes des Frères musulmans de la Turquie au Royaume-Uni en passant par la France et l'Allemagne. Le récit de cette aventure édifiante est relaté dans son documentaire en cinq épisodes dont la diffusion a débuté en février en Israël.

Lire aussi : «Ils voulaient me convaincre de devenir kamikaze» : un Russe raconte à RT sa vie auprès de Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter