«Rihanna fait partie des Illuminati»: des religieux s'opposent à la venue de la chanteuse au Sénégal

«Rihanna fait partie des Illuminati»: des religieux s'opposent à la venue de la chanteuse au Sénégal© Lucas Jackson Source: Reuters
La chanteuse Rihanna lors de la cérémonie des Grammy Awards à New York, le 28 janvier

Alors que Rihanna doit se rendre à Dakar pour développer un projet éducatif, un collectif d'associations religieuses s'oppose à sa venue, dénonçant son appartenance à la franc-maçonnerie et «les dangers socio-culturels» portés par son projet.

La chanteuse Rihanna, qui doit se rendre le 2 février à Dakar dans le cadre du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), n'est pas vraiment la bienvenue au Sénégal. En tout cas aux yeux d'une trentaine d'association religieuses, essentiellement islamiques, réunies autour du collectif «Non à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité».

«Rihanna ne s’en cache pas, elle fait partie des Illuminati, qui est une branche de la franc-maçonnerie», explique ainsi dans les colonnes de Jeune Afrique  Cheikh Oumar Diagne, le responsable communication du collectif. A travers cette supposée appartenance, la chanteuse serait «porteuse de plusieurs dangers socio-culturels», soutient le collectif dans un communiqué.

Celui-ci note en outre que la venue de la chanteuse «coïncide étrangement avec la date initialement prévue des Rencontres humanistes et franc-maçonniques africaines et malgaches», qui devaient se tenir les 2 et 3 février, avant d'être annulé sous la pression du collectif. «Son voyage a été orchestré en complicité avec le gouvernement pour dérouler un programme éducatif qui vise à faire des futures générations de fidèles disciples de Satan», dénonce encore le collectif dans une vidéo diffusée sur internet.

Coprésidé par le chef d’État sénégalais Macky Sall et par son homologue français Emmanuel Macron – que Rihanna avait rencontré à l'Elysée – le Partenariat mondial pour l’éducation a pour but de promouvoir et de mettre en lumière l’accès à l’éducation. La chanteuse originaire de la Barbade devait initialement effectuer l’inauguration d’un collège en compagnie du président français, mais sa participation a finalement été annulée «pour des raisons de sécurité».

«Nous manifesterons dès sa sortie de l’avion. Et s’il le faut, nous irons devant l’Assemblée, le ministère de l’Intérieur ou la présidence», promet le collectif, bien décidé à tout faire pour s'opposer à la présence de la chanteuse.

Lire aussi : François Hollande en visite chez les Francs-Maçons pour montrer sa «reconnaissance» (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.