Google supprime des applications pour homosexuels à la demande du gouvernement indonésien

- Avec AFP

Google supprime des applications pour homosexuels à la demande du gouvernement indonésien© Beawiharta Beawiharta Source: Reuters
Jeune homme battu en public dans la province de Banda Aceh en Indonésie

Le géant américain Google a accédé à la demande du gouvernement indonésien lui demandant de retirer 73 applications de son interface destinées aux gays. Certaines de ces applications étaient très populaires.

Le géant américain du numérique Google a retiré de Google Play, son interface d'achats en ligne de programmes pour mobile, 73 applications pour homosexuels dont Blued, l'application de rencontre la plus utilisée au monde, à la demande des autorités indonésiennes. Ce réseau social qui compte plus de 27 millions d'utilisateurs, n'est plus disponible dans la boutique en ligne de Google pour les utilisateurs indonésiens, selon le porte-parole du ministère, Noor Iza.

Courant janvier, le ministère indonésien des Communications avait appelé Google à supprimer de ses propositions plusieurs applications incluant des services de rencontres entre hommes et avait appelé la population à ne pas utiliser les programmes pour mobiles ne correspondant pas aux normes sociales et culturelles du pays, la nation musulmane la plus peuplée au monde.

«Il y avait dans cette application des contenus négatifs relevant de la pornographie. Sans doute qu'un ou plusieurs utilisateurs de l'application y ont mis un contenu pornographique», a déclaré le porte-parole à l'AFP, sans autres détails. Une capture d'écran des profils visibles sur l'application permet de constater que si les internautes s'affichent certes parfois en tenue légère, ils ne sont jamais totalement nus. Les échanges privés de photos ne peuvent quant à eux pas être visibles.

Google supprime des applications pour homosexuels à la demande du gouvernement indonésien© Capture d'écran @blued
Exemples de profils visibles dans l'appli censurée en Indonésie.

Le 31 janvier, l'application Blued était en revanche toujours disponible dans la boutique en ligne d'Apple, autre géant américain de l'internet.

Google ne s'est pas exprimé sur cette censure

Google s'est refusé à tout commentaire. Selon le quotidien indonésien Kompas citant le porte-parole du ministère, 14 autres applications LGBT ont également été retirées de la boutique en ligne de Google en Indonésie.

Les relations homosexuelles sont légales en Indonésie, sauf dans la province d'Aceh, la seule de l'archipel d'Asie du Sud-Est à appliquer la loi islamique (charia).

Cependant, la police indonésienne a fréquemment recours aux strictes lois antipornographie pour réprimer des membres de la communauté LGBT. Le retrait de ces applications intervient sur fond d'hostilité croissante à l'égard de la communauté LBGT en Indonésie. Depuis quelque temps, des ministres, des conservateurs et des groupes islamistes se livrent publiquement à des propos homophobes.

En décembre dernier, dix hommes avaient été condamnés à deux ans de prison pour avoir participé à une fête homosexuelle dans un sauna de la capitale Jakarta.

Lire aussi : Indonésie : le jour de la Saint Valentin, la police mène des raids pour saisir...des préservatifs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.