L'UE donne son feu vert à de nouvelles sanctions contre le Venezuela

L'UE donne son feu vert à de nouvelles sanctions contre le Venezuela© Juan Barreto
L'Union européenne a décidé de nouvelles sanctions contre le Venezuela

Les 28 pays de l'UE ont décidé d'adopter de nouvelles sanctions contre Caracas. Sept haut responsables vénézuéliens sont visés par des mesures restrictives, telles que le gel d'avoirs ou des interdictions de visa.

Les gouvernements des pays membres de l'Union européenne se sont mis d'accord le 18 janvier pour mettre en place des sanctions contre le Venezuela, alors que le pays traverse une crise économique et politique déjà rude depuis plusieurs années. Les premières mesures annoncées concernent directement des proches du président vénézuélien, Nicolas Maduro.

Plus précisément, ce sont sept hauts responsables vénézuéliens qui sont concernés par ce que plusieurs proches du dossiers ont qualifié de «mesures restrictives» à l'AFP. Il s'agit principalement d'un gel d'avoirs et d'une interdiction de visas restreignant leur droit d'entrée dans l'UE.

Les difficultés politiques et économiques que connaît le Venezuela sont aggravées depuis plusieurs années par l'embargo qu'il subit. Le gel des avoirs ou l'interdiction d'acheter de nouvelles obligations émises par le gouvernement du Venezuela ou la compagnie pétrolière nationale PDVSA limitent fortement l'accès aux sources de financement à l'international, dont le Venezuela a pourtant cruellement besoin pour ses importations. 

Les gouvernements européens, et plus généralement occidentaux, interviennent régulièrement pour dénoncer la situation politique au Venezuela, où l'opposition conteste les réformes constitutionnelles récemment mises en place par le parti de Nicolas Maduro. Ce dernier s'en prend régulièrement à ce qu'il qualifie d'ingérence étrangère.

Lire aussi : «Qu'est-ce que j'en ai à foutre?» : Maduro répond au Canada qui doute des élections au Venezuela

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.