La Cour suprême russe confirme l'inéligibilité d'Alexeï Navalny en raison de son casier judiciaire

La Cour suprême russe confirme l'inéligibilité d'Alexeï Navalny en raison de son casier judiciaire© Valeriy Melnikov Source: Sputnik
Alexeï Navalny

La Cour suprême russe a rejeté l'appel de l'opposant russe Alexeï Navalny, confirmant l'interdiction qui lui a été faite par la Commission électorale de se présenter à l'élection présidentielle de mars prochain, en raison de ses condamnations.

Cité par les agences russes, le juge Nikolaï Romanenko a annoncé que la Cour suprême russe avait rejeté le 30 décembre l'appel de l'opposant Alexeï Navalny, confirmant l'interdiction qui lui a été faite par la Commission électorale de se présenter à l'élection présidentielle de mars prochain.

L'avocat d'Alexeï Navalny,  Ivan Zhdanov, a fait savoir à l'agence Interfax que cette nouvelle décision ferait elle aussi l'objet d'un recours auprès de la Cour européenne des droits de l'homme. 

La Commission électorale avait rejeté à l'unanimité le 25 décembre la candidature de l'opposant Alexeï Navalny à la présidentielle du 18 mars prochain, invoquant sa condamnation judiciaire dans une affaire de fraude. La loi électorale russe stipule en effet que les individus condamnés pour crime ne peuvent se présenter à une élection présidentielle avant que dix ans ne se soient écoulés depuis le terme de leur sentence ou leur réhabilitation judiciaire.

Or, en 2013, Alexeï Navalny a été condamné à cinq ans de prison avec sursis dans le cadre d'une affaire de fraude en lien avec l’entreprise publique de production de bois Kirovles. En décembre 2014, il a également écopé d’une peine avec sursis pour un détournement de fonds au détriment d'une filiale russe d'Yves Rocher. Il affirme à propos de cette condamnation qu'elle a été «fabriquée».

Alexeï Navalny avait présenté son dossier électoral à l'issue d'une journée de mobilisation de ses partisans. Dans la foulée de la décision de la Commission électorale centrale, il a appelé à boycotter le scrutin et a demandé aux autres candidats de se retirer de la course en guise de protestation.

Des candidats déjà en lice pour 2018

Le premier tour de l'élection présidentielle en Russie est prévu le 18 mars 2018. Le premier candidat officiellement enregistré est Vladimir Jirinovsky, candidat populiste du parti libéral démocratique. Il affrontera notamment le président Vladimir Poutine, candidat à sa réélection, largement favori des sondages.

D'autres candidats devraient également se présenter, comme la «Paris Hilton russe» Ksenia Sobtchak, elle-même proche d'Alexeï Navalny. Le Parti communiste russe a pour sa part désigné le 23 décembre Pavel Groudinine, ingénieur en mécanique de 57 ans, pour participer à la présidentielle. Il devient le nouveau visage de ce parti, remplaçant Guennadi Ziouganov, qui s'était présenté aux présidentielles de 1996, 2000, 2008 et 2012.

Lire aussi : Selon Poutine, des agences de renseignement étrangères tentent de pratiquer l'ingérence en Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.