Le Vatican et l'Eglise orthodoxe russe appelés à coopérer pour préserver les valeurs chrétiennes

Le Vatican et l'Eglise orthodoxe russe appelés à coopérer pour préserver les valeurs chrétiennes© David Mdzinarishvili Source: Reuters
Un navire navigue sur la Volga derrière les dômes de l'église orthodoxe de Saint-Jean-Baptiste à Nijni Novgorod , en Russie, le 12 juillet 2017.

L'ambassadeur de Russie au Vatican a salué les relations actuelles entre les Eglises catholique romaine et orthodoxe russe. Il a en outre appelé à une vaste coopération pour préserver les fondements de la civilisation chrétienne.

«La situation actuelle du monde nous impose un large champ de coopération car elle menace les fondements moraux et éthiques de la civilisation chrétienne, qui sont les mêmes pour les croyants et les non-croyants», a déclaré l'ambassadeur russe au Vatican, Alexandre Avdeïev, lors d’une interview accordée à l’agence de presse russe RIA Novosti.

«Les deux Eglises voient cela comme une menace sérieuse. Quand l'institution même de la famille et du mariage est détruite, les gens commencent à violer les lois de la civilisation chrétienne et cela ne peut laisser les catholiques et les chrétiens orthodoxes sans préoccupation», a-t-il ajouté.

Dialogue interreligieux : l'expérience de l'Eglise orthodoxe russe intéresserait le Vatican 

Le diplomate a également déclaré que la coopération actuelle entre les églises russe orthodoxe et catholique était profonde et bénéfique. «Ce dialogue a été grandement amélioré par les déclarations du Pape concernant deux questions qui ont toujours divisé les chrétiens orthodoxes russes et les catholiques romains. Tout d'abord, le pape a déclaré que le prosélytisme est un péché. C'était probablement la première déclaration de ce genre dans toute l'histoire du Saint-Siège. En outre, il a dit que le dialogue et la coopération entre catholiques et orthodoxes devaient reposer sur l'égalité et le principe selon lequel chacun doit rester soi-même.»

Alexandre Avdeïev a par ailleurs révélé que le Vatican était intéressé par l'expérience de l'Église orthodoxe russe quant à son travail de cohabitation avec la population musulmane en Russie. «Cinq siècles de telles relations démontrent que nous observons la situation la plus stable dans les endroits où les chrétiens orthodoxes et les musulmans vivent ensemble. C'est le type d'expérience qui manque aux catholiques romains», a-t-il jugé.

Lire aussi : La fin est proche: pour le patriarche russe Kyrill, le péché se transmet par le cinéma et le théâtre

Préservation de la famille traditionnelle : catholiques et orthodoxes à l’unisson ?

L'Eglise russe souhaiterait s'inspirer davantage des programmes éducatifs et des projets du Vatican visant à préserver les valeurs familiales traditionnelles, selon le diplomate.

Lorsque les journalistes ont interrogé l'ambassadeur sur la possibilité d'une visite officielle du pape en Russie, il a répondu par une citation du président du Département des relations extérieures du Saint-Synode russe, le métropolite Hilarion : «Chaque jour de notre vie nous rapproche de cet événement.»

À la mi-février 2016, le chef de l'Église orthodoxe russe, le patriarche Kyrill, et le pape François ont tenu une première réunion à La Havane, à Cuba. Lors de ce sommet, les deux dirigeants ont signé une déclaration appelant à la protection des chrétiens au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et à l’aide aux réfugiés de ces régions.

Abordant la question de la famille, ils ont regretté que d'autres formes de foyers soient placées au même niveau que l'union traditionnelle entre un homme et une femme. 

Lire aussi : «Liberté, Egalité, Fraternité» ? Pour le patriarche Cyrille, ces valeurs ne peuvent pas coexister

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.