Vladimir Poutine, à l'adresse des autorités polonaises : «Grandissez !»

Vladimir Poutine, à l'adresse des autorités polonaises : «Grandissez !»© Kacper Pempel Source: Reuters
Varsovie : un homme visite une exposition en mémoire des victimes du crash de l'avion à Smolensk.

En avril, une commission d'enquête mise sur place par le pouvoir polonais a estimé que le crash de l'avion du président Kaczynski en 2010 pouvait être dû à une explosion. Vladimir Poutine a déploré une récupération politique de cette tragédie.

A l'occasion de la traditionnelle conférence de presse de fin d'année de président russe Vladimir Poutine, le 14 décembre, le chef d'Etat a été interrogé par le représentant d'un média polonais, au sujet du crash de l'avion présidentiel polonais en 2010. Le journaliste voulait connaître son opinion quant à l'enquête menée par la justice polonaise sur les raisons de ce crash et la thèse de l'explosion de l'appareil aérien évoquée en avril dernier par celle-ci.

Lorsque survient une tragédie, nous devons la traiter comme une tragédie et ne pas faire de spéculations d'ordre politique

Visiblement un peu agacé, le président russe a répondu : «Lorsque survient une tragédie, nous devons la traiter comme une tragédie et ne pas faire de spéculations d'ordre politique. Voulez-vous compliquer davantage les relations russo-polonaises ? Pour quoi faire ? Pour accroître les résultats électoraux et les sondages.» Et le chef d'Etat d'ajouter, grave : «Les relations russo-polonaises sont plus importantes que les luttes politiques internes à la Pologne. Grandissez, enfin, soyez matures afin de répondre aux intérêts de la nation polonaise et du peuple polonais.»

En avril dernier, une nouvelle commission d'enquête mise sur place par le pouvoir conservateur a estimé que l'explosion d'une charge thermobarique pourrait être à l'origine du crash de l'avion présidentiel, thèse rejetée par des responsables de l'enquête précédente. Selon ces derniers, le crash était dû à des erreurs humaines et à de mauvaises conditions météo.

Jaroslaw Kaczynski, le frère jumeau du président décédé et chef du parti nationaliste au pouvoir, accuse les contrôleurs aériens russes, sans les citer nommément, d'avoir «sans doute intentionnellement» mal orienté l'appareil au moment de l'atterrissage. La catastrophe de Smolensk alimente depuis des années un débat politique divisant profondément les Polonais.

Le drame a coûté la vie au président Kaczynski et à des dizaines de hauts responsables de l’Etat polonais qui devaient assister à Katyn, près de Smolensk, à une cérémonie en hommage aux milliers d'officiers polonais tués par la police politique de Staline en 1940.

Lire aussi : Six ans après, de drôles de théories polonaises sur l’accident à Smolensk portent encore à confusion

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter