Le Premier ministre irakien annonce «la fin de la guerre contre l'Etat islamique» dans le pays 

Le Premier ministre irakien annonce «la fin de la guerre contre l'Etat islamique» dans le pays © MOADH AL-DULAIMI Source: AFP
Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi

La guerre contre les djihadistes de Daesh en Irak est arrivée à son terme, selon le chef du gouvernement du pays. Trois jours plus tôt, c'est la Russie qui annonçait la libération totale de la Syrie des terroristes de l'Etat islamique.

«Nos forces contrôlent complètement la frontière irako-syrienne et j'annonce donc la fin de la guerre contre Daesh», a déclaré à Bagdad le Premier ministre irakien Haider al-Abadi, à l'ouverture d'une conférence organisée par le syndicat irakien des journalistes, le 9 décembre.

«Notre [...] ennemi [...] voulait tuer notre civilisation mais nous avons gagné grâce à notre unité et notre détermination. Nous les avons vaincus en peu de temps», a-t-il ajouté. L'Etat islamique s'était emparé du tiers du pays en 2014 lors d'une offensive éclair, mettant en danger l'existence même de l'Etat irakien. Aidées par une coalition internationale menée par les Etats-Unis, les forces irakiennes avaient lancé une contre-offensive pour reprendre le terrain perdu.

Une reconquête qui s'est cependant payée au prix fort. Après avoir étudié 150 sites frappés par l'aviation occidentale, le New York Times a révélé en novembre l'ampleur des dommages collatéraux dans les opérations contre Daesh, estimant qu'il s'agissait de la guerre «la moins transparente» de l'Histoire des Etats-Unis. Le constat de leurs recherches est sans appel : les pertes civiles seraient 31 fois plus élevées que les chiffres officiels livrés par la coalition.

Lire aussi : Encore 500 djihadistes français sur les sols syrien et irakien, selon Jean-Yves Le Drian

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.