La police utilise des canons à eau sur des manifestants juifs ultra-orthodoxes à Jérusalem (VIDEO)

Une manifestation de Juifs ultra-orthodoxes contre le service militaire obligatoire a été durement réprimée par la police israélienne à Jérusalem. La police montée a été mobilisée ainsi que les canons à eau. 35 personnes ont été interpellées.

Selon un rapport de la police israélienne, 35 personnes appartenant à un groupe de manifestants juifs ultra-orthodoxes ont été interpellées par la police israélienne à Jérusalem le 26 novembre. Leur mouvement, qui entendait protester contre la conscription militaire obligatoire pour les ressortissants israéliens, a provoqué un trouble à l'ordre public en bloquant la circulation et en perturbant le fonctionnement de la signalisation.

La Faction de Jérusalem exige la libération de douze militants

Les dizaines de protestataires réunis dans les rues de Jérusalem à l'appel du groupe religieux La Faction de Jérusalem exigeaient également la libération de douze objecteurs de conscience poursuivis pour avoir refusé la conscription militaire. Ces derniers ont été condamnés le 19 novembre à des peines allant de 40 à 90 jours d'emprisonnement.

Il n'en fallait pas plus pour que la police de Jérusalem utilise ses canons à eau malodorante (appelés «Skunk») et la police montée pour disperser la foule. Selon des témoins sur place, choqués par ces méthodes, les manifestants ont qualifié les officiers de police de «Nazis».

Le service militaire obligatoire, le sujet qui fâche en Israël

Au cours de l'année 2017, La Faction de Jérusalem a organisé plusieurs dizaines de manifestations similaires, surtout dans les villes présentant une forte densité de population attachée à l'orthodoxie juive, comme Bnei Brak, Modi'in Illit et Jérusalem.

La cause des juifs ultra-orthodoxes contre la conscription militaire est un sujet brûlant dans l'Etat hébreu depuis plusieurs décennies. Les juifs orthodoxes qui étudient les textes saints dans les écoles religieuses sont exemptés du service militaire obligatoire (tout comme les Arabes israéliens), mais le reste de la population y est soumis à partir de l'âge de 18 ans. Les hommes doivent passer 32 mois sous les drapeaux et les femmes 24 mois.

Pour faire valoir leurs droits à l'exemption de service militaire, les élèves des écoles orthodoxes doivent se présenter au bureau de conscription avec un document prouvant leur appartenance à ces établissements.

Cependant, certains leaders religieux comme le rabbin Schmuel Auerbach interdisent explicitement à leurs étudiants tout contact avec l'armée israélienne.

Lire aussi : Cadeaux d'Hollywood, accord avec les médias : Netanyahou à nouveau entendu par la justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.