Maroc : au moins 15 morts dans une bousculade près d'Essaouira (IMAGES)

Maroc : au moins 15 morts dans une bousculade près d'Essaouira (IMAGES)© Cris Toala Olivares Source: Reuters
Un drapeau marocain lors d'une manifestation aux Pays-Bas en 2014, illustration

Au moins 15 personnes ont été tuées et cinq autre blessées, le 19 novembre, dans une bousculade lors d'une distribution d'aide alimentaire, dans la région d'Essaouira, selon une information de l'AFP citant des sources locales.

Au moins 15 personnes ont été tuées dans la localité de Sidi Boulaalam (environ 60 km au nord-est d'Essaouira), selon un communiqué du ministère marocain de l'Intérieur, le 19 novembre. Cinq autre ont été blessées dans une bousculade qui s'est produite au moment de la distribution d'aide alimentaire, selon une information de l'AFP citant des sources locales.

La chaîne d'information marocaine 2M a diffusé des images prises peu après le drame.

ATTENTION CES IMAGES SONT SUSCEPTIBLES DE HEURTER LA SENSIBILITE

Selon les informations du média public marocain, la bousculade a eu lieu alors qu'environ 600 femmes étaient rassemblées pour recevoir des paniers alimentaires. Sur place, l'absence d'organisation dans la distribution des dons a été pointée du doigt par une association locale.

Une enquête ouverte

Selon les informations de l'AFP, des médias locaux ont affirmé qu'un mécène avait organisé dans la matinée une opération d'aide alimentaire dans une échoppe de cette commune rurale. Mais il a vite été «submergé par la foule», composée de près de 800 personnes, principalement des femmes.

Les autorités marocaines ont annoncé l'ouverture d'une enquête pour «déterminer les circonstances de l'incident et établir les responsabilités».

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que le roi Mohammed VI avait donné ses instructions pour «apporter l'aide et le soutien nécessaires aux familles des victimes et aux blessés». Le roi a également décidé de «prendre en charge personnellement les frais d'inhumation et des obsèques des victimes, ainsi que les soins des blessés».

Lire aussi : Voiture brûlée, magasins saccagés : la qualification du Maroc pour le mondial dégénère à Bruxelles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.