Voiture brûlée, magasins saccagés : la qualification du Maroc pour le mondial dégénère à Bruxelles

Voiture brûlée, magasins saccagés : la qualification du Maroc pour le mondial dégénère à Bruxelles © Capture d'écran Twitter@Serclase
La police anti-émeute a fait usage de canons à eau pour disperser la foule

Des échauffourées ont éclaté dans le centre de Bruxelles, alors que des supporters étaient venus fêter la qualification du Maroc pour le mondial. Au moins une voiture a été brûlée et des magasins ont été saccagés. A Paris, les CRS ont été caillassés.

Un rassemblement de supporters célébrant la qualification du Maroc pour la Coupe du monde 2018 de football a donné lieu à des échauffourées, le 11 novembre, dans le centre de Bruxelles, qui compte une importante population d'origine marocaine. Vingt-deux agents de police ont été blessés, selon un bilan communiqué le lendemain par Olivier Slosse, porte-parole de la police bruxelloise.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent un face-à-face entre policiers et certains supporters marocains, tandis que d'autres fêtaient la qualification de leur équipe sur les marches de la Bourse de Bruxelles, traditionnel lieu de célébrations sportives.

Les versions diffèrent sur le déroulé des évènements. Selon certains jeunes du quartier rencontrés sur place par la radio télévision publique belge RTBF, c'est la police qui a chargé en premier. «C'est juste une simple erreur de la police», ont-ils fait savoir. Olivier Slosse, affirme pour sa part que des supporters «jetaient des objets sur les gens, sur la police et commençaient à dégrader des voitures et les installations des Plaisirs d'Hiver». Pour contrôler une foule d'environ 300 personnes, la police antiémeutes a eu recours à un canon à eau.

«Des gens se sont mêlés à ces supporters, ont cassé des voitures. C'est ça qui a fait qu'on a dû à un moment intervenir. Il y a souvent des festivités à la Bourse lorsqu'il y a un match de foot. Turcs, Italiens... Peu importe le pays victorieux, on est préparés à ça. Mais là, c'était exceptionnel», poursuit Olivier Slosse. Au moins une voiture a été incendiée, selon la police.

Des images de commerces saccagés ont également fait leur appartion sur les réseaux sociaux. «Ils sont entrés et ils ont tout cassé dans mon magasin», explique la propriétaire d'un magasin de meubles, cité par RTBF.

Le calme est revenu vers 00h30 (heure locale) et les policiers restaient déployés en nombre, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les CRS caillassés à Paris

Des centaines de supporters marocains se sont aussi réunis dans les rues de Paris, sur les Champs-Elysées. Les forces de l'ordre, qui encadraient les scènes de liesse, ont été la cible de projectiles.

Dans une certaine tension, gendarmes mobiles et CRS ont fait face aux supporters pour les contenir, afin que la circulation puisse être rétablie.

Le Maroc s'est qualifié pour la Coupe du monde 2018 qui aura lieu en Russie l'été prochain en battant la Côte d'Ivoire 2 à 0 à Abidjan, une première depuis 1998.

Lire aussi : Belgique : des hooligans se déchaînent contre la police, 120 arrestations (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.