Gabon : un gendarme lance une grenade lacrymogène dans un minibus rempli de lycéens (VIDEO)

Gabon : un gendarme lance une grenade lacrymogène dans un minibus rempli de lycéens (VIDEO)© Capture d'écran Facebook, @Gabon Media Time
Le gaz lacrymogène s'est répandu dans le mini-bus alors que s'y trouvaient des passagers.

Pour empêcher des lycéens de monter dans un minibus, un gendarme à jeté une grenade lacrymogène dans le véhicule, donnant lieu à une scène de panique. L'incident a été filmé par un témoin et diffusé sur les réseaux sociaux.

Un gendarme qui tentait d'empêcher des lycéens de monter dans un minibus à Libreville, au Gabon, le 8 novembre, a subitement perdu son sang-froid. Alors que la situation était visiblement tendue depuis plusieurs minutes, le gendarme a lancé une grenade lacrymogène à l'intérieur du véhicule, dont l'habitacle, où se trouvaient déjà des passagers, s'est immédiatement rempli de fumée (vers 1'30 dans la vidéo ci-dessous).

Les images de l'incident, filmées par un témoin, permettent de mesurer le degré de panique qui s'est alors emparé de la foule. Au milieu des cris affolés, on voit les passagers du minibus pris au piège et des personnes à l'extérieur qui brisent les vitres du véhicule pour les aider à en sortir.

Un témoin de la scène, cité par le site «Les Observateurs» de France 24, a confié que la situation s'était envenimée après qu'un lycéen a formulé de propos peu amènes à l'encontre d'un gendarme, qui lui aurait marché sur le pied : «On veut aller à l’école, ne nous embête pas, si tu n’as pas fait l’école ce n’est pas notre faute.» Trois personnes dont une femme enceinte auraient été blessés lors de l'incident, selon ce témoin.

D'après la même source, les taxis-bus de Libreville refusent régulièrement de prendre des lycéens à leur bord, dans la mesure où ils seraient «synonymes de désordre» du fait de la solidarité dont certains d'entre eux font preuve avec les grèves d'enseignants.

Lire aussi : Israël : une militaire repousse des étudiants ultra-orthodoxes anti-service militaire (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.