Voyage dans l'espace, monde sans guerre : comment les Soviétiques de 1967 imaginaient la vie en 2017

Voyage dans l'espace, monde sans guerre : comment les Soviétiques de 1967 imaginaient la vie en 2017 Source: Sputnik
Commémoration de la Révolution d'Octobre sur la place Rouge à Moscou, en 1977

A l'occasion du centenaire de la Révolution d'Octobre, en Russie et ailleurs il est temps d'ouvrir les «capsules temporelles» contenant des lettres des citoyens de l'URSS de 1967 adressées à leurs descendants vivant en 2017. Récit.

En 1967, des centaines de «capsules temporaires» ont été enfouies aux quatre coins de l’URSS qui célébrait les 50 ans de la révolution bolchévique, révolution qui a abouti à la création de l’Etat soviétique. Chaque capsule contenait des messages rédigés par les citoyens soviétiques –enfants comme personnes âgées, et adressés aux générations vivant en 2017, l’année du centenaire des événements du 1917.

Ce 7 novembre 2017, les fameuses capsules ont été ouvertes et les messages cachés pendant cinquante ans révélés au public de Russie et d'ailleurs. A la lecture de ces textes,  les réactions sont diverses : surprise, amusement voire même déception tant la réalité de notre époque est éloignée de l'image que pouvaient s'en faire les précédentes générations. 

«Vous vivez le communisme»

L'une des capsules était enfouie sous les dalles d’un centre culturel à Novossibirsk (Sibérie) en 1976. Sur la plaque qui signalait son emplacement, on pouvait lire : «Ouvrir en 2017». La lettre découverte décrivait la ville à l’époque et donnait une vision de l'avenir des habitants de Novossibirsk.

«Nous savons que notre temps est intéressant, mais le vôtre l'est encore plus. Nous construisons le communisme, mais vous vivez le communisme», apprend-t-on dans la lettre. La certitude dans l’avenir brillant de la cause communiste apparaît comme le fil rouge de tous les messages à travers la Russie : en Bouriatie, près du lac Baïkal, les ouvriers d’une entreprise de ciment confiaient souhaiter «continuer de vivre selon les idées de Lénine», et  «porter dans le cœur une foi ferme dans le brillant futur communiste des peuples de notre planète».

«Nous sommes sûrs que vous porterez avec honneur la bannière de la paix, du bien et du communisme et la transmettrez aux mains des autres générations», a souhaité le fameux speaker de la radio soviétique Iouri Levitan, en 1967.

Lire aussi : Le Parti communiste russe organise une marche à Moscou pour commémorer la révolution d’Octobre

L’espace conquis

Les rêves des voyages spatiaux occupent une place de choix dans les messages des citoyens soviétiques, rédigés six ans seulement après le vol de Iouri Gagarine, premier homme dans l'espace. «Nous croyons que vous avez déjà très bien aménagé notre magnifique planète bleu la Terre, avez conquis la Lune et avez débarqué sur Mars, que vous continuez l’assaut de l’espace commencé par les gens des premiers 50 ans [de l’existence de l’Etat soviétique] et que vos appareils sillonnent déjà dans toute la galaxie», imaginaient les habitants de Novossibirsk.

Pour eux, leur descendants devaient déjà «négocier la coopération culturelle et scientifique avec les représentants des civilisations extraterrestres».

«Vous avez déjà été les témoins de voyages spatiaux en masse, vous vivrez sur une autre planète, mais vous vous rappelez toujours de votre planète natale», peut-on lire dans une autre lettre.

A Mourmansk, dans le nord du pays, les habitants supposaient que les citoyens du 2017  «découvrir[aient] de nombreux secrets de la nature inconnus pour l’instant, remodèler[aient] le climat et créer[aient] des jardins au-delà du cercle polaire». Pour une ville où la nuit polaire chasse le soleil pendant deux mois en hiver, un vœu plus que compréhensible.

Lire aussi : «Fragments d’Empire» : RT rencontre des descendants de ceux qui ont fui la révolution il y a 100 ans

Monde sans guerre

Dans le message laissé par les membres de la Jeunesse communiste à Pervomaïsk, en Ukraine, ex-république soviétique, une note pacifiste émeut : «Vous êtes la génération des heureux : un ciel clair est au-dessus de vos têtes et les guerres dans le monde pour tous ceux qui vivent en 2017 sont du passé.»

Vous n’avez pas scandé "Honte aux agresseurs israéliens" !

«Vous n’avez pas scandé "Honte aux agresseurs israéliens", vous n’avez pas dû descendre dans la rue contre la guerre criminelle au Vietnam, lire dans les journaux des articles sur les provocations contre Cuba la révolutionnaire. Que ces événements contemporains sont loin de vous !» –tel un cri de détresse d’une génération épuisé par des conflits.

«Des glaces et du cinéma gratuits»

Ce sont les vœux des enfants des lointaines années 1960 qui frappent le plus par leur sincérité. Ils ont été retrouvés à Novorossiisk, dans le sud de la Russie près de la mer Noire, où a été repêchée une capsule contenant 144 lettres, des cassettes, des photos, des images et même des bobines avec un film populaire à l’époque. Parmi les expéditeurs des messages beaucoup d’écoliers, confiants en l'avenir.

«Nous rêvons du communisme, du temps où nous pourrons manger de la glace et aller au cinéma gratuitement, quand les machines feront nos devoirs et de patients robots nous feront la classe», a écrit Olia Chvydkova, une élève d’une dizaine d’année. Combien la vision d'Olia est précise, notamment son anticipation de la présence des ordinateurs de plus en plus présents dans l’éducation ! (même si les prix des glaces ne font qu’augmenter ces 50 dernières années… )

Un autre adolescent, Iouri Zambrodski, a espéré que le phénomène d’hooliganisme sera éradiqué vers 2017. «Dans 50 ans, la cohabitation changera pour le mieux, les gens seront gentils et sensibles les uns envers les autres…» a-t-il espéré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.