Israël se déclare prêt à intervenir en Syrie pour sécuriser un village druze

Israël se déclare prêt à intervenir en Syrie pour sécuriser un village druze © Baz Ratner / Reuters Source: Reuters
Des soldats israéliens en poste sur le plateau du Golan, illustration

Par la voix d'un porte-parole, Tsahal a déclaré qu'elle se tenait prête à aider le village druze de Hader, situé dans le Golan syrien, non loin de la ligne de démarcation avec Israël. Les combats dans la zone se sont récemment intensifiés.

Le 4 novembre, au lendemain d'une attaque sur Hader – un village druze situé dans le Golan syrien, non loin de la ligne de démarcation avec Israël – l'armée israélienne a fait savoir qu'elle se tenait prête à intervenir pour sécuriser la zone.

Le 3 novembre, un attentat à la voiture piégée avait fait neuf morts et 23 blessés dans cette commune, selon l'agence d'Etat syrienne Sana. D'après la même source, l'assaut était le fait d'un «kamikaze terroriste du Front Al-Nosra».

Issu d'Al-Qaïda, le Front Al-Nosra s'est rebaptisé Fatah Al-Cham, avant de fusionner avec plusieurs groupes rebelles djihadistes syriens pour former le groupe Hayat Tahrir Al-Cham.

Lire aussi : L'aviation israélienne aurait mené des frappes près de l'aéroport de Damas en Syrie

Tsahal se dit prêt à intervenir «par esprit d'engagement envers le peuple druze»

«Au cours des dernières heures, nous avons assisté à une intensification des combats dans la zone du village druze de Hader, dans la partie syrienne du plateau du Golan», a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne, cité par le Jerusalem Post. 

L'officiel a ensuite ajouté : «Par esprit d'engagement envers le peuple druze, Tsahal se tient prêt à porter assistance aux résidents du village afin d'éviter tout dommage qui pourrait lui être infligé.» Le porte-parole n'a pas précisé quelle forme pourrait prendre cette action militaire, mais il a nié toute implication de l'armée israélienne dans les combats qui font actuellement rage sur le Golan syrien.

Jusqu'à présent, Israël a officiellement maintenu un statut de non-ingérence dans le conflit syrien. Pour autant, l'Etat juif a lancé ces derniers mois plusieurs attaques aériennes contre des cibles en Syrie. Il les a justifiées en évoquant la présence proche d'infrastructures liées au Hezbollah (mouvement armé libanais qu'il considère comme terroriste) ou des tirs ayant involontairement atteint le plateau du Golan occupé par Israël.

Depuis la guerre de 1967 (la «guerre des Six Jours», opposant l'Etat juif à quatre Etats arabes), Israël occupe 1 200 km² du plateau du Golan, dont l'annexion en 1981 n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Les quelque 510 km² restants sont sous contrôle syrien.

Quant à la foi druze, celle-ci est née d'un schisme religieux de l'islam chiite au XIe siècle et est considérée comme hérétique par les groupes djihadistes. Sur les 22,5 millions de personnes qui vivent en Syrie, 3% environ sont druzes (soit plus de 500 000 individus). Un peu plus de 100 000 druzes vivent, en outre, en Israël.

Lire aussi : Israël frappe des infrastructures militaires dans l'ouest de la Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.