L'aviation israélienne aurait mené des frappes près de l'aéroport de Damas en Syrie

L'aviation israélienne aurait mené des frappes près de l'aéroport de Damas en Syrie© Amir Cohen Source: Reuters
Un pilote israélien se place dans le cockpit d'un avion F-35

Plusieurs frappes aériennes attribuées à Israël ont eu lieu dans la zone de l'aéroport de Damas dans la nuit du 21 au 22 septembre. D'après des vidéos postées en ligne, la défense antiaérienne syrienne a riposté.

La zone de l'aéroport de Damas a été prise pour cible par des avions de combat au petit matin du 22 septembre, ainsi que peuvent en attester des images publiées sur les réseaux sociaux montrant des explosions.


D'après le site Al Masdar News, les bombardements visaient l'aéroport de Damas, mais la presse israélienne rapporte qu'un convoi d'armes du Hezbollah était la cible de ce raid. 

La défense antiaérienne a riposté à cette attaque en tirant des missiles sol-air, sans que le bilan de la riposte ne soit connu. 

Le bombardement n'a pas été revendiqué, mais l'on sait qu'Israël a déjà mené plusieurs raids en Syrie, le dernier remontant au 7 septembre sur un site militaire situé près de Mesyaf.

Ce nouvel incident a lieu trois jours après que l'armée israélienne a annoncé avoir détruit un drone du Hezbollah, qui aurait décollé depuis l'aéroport de Damas.

La Syrie et Israël sont toujours officiellement en guerre et n'entretiennent aucune relation diplomatique. Israël occupe depuis 1967 quelque 1 200 kilomètres carrés du plateau syrien du Golan, qu'il a annexés. Un état de fait que n'a jamais reconnu la communauté internationale. Environ 510 kilomètres carrés restent sous contrôle syrien. Considérée comme terroriste par l'Etat juif, le Hezbollah fait partie des belligérants qui, sur le terrain, notamment à proximité du Liban, combattent Daesh au côté des troupes de l'armée syrienne.

 
Lire aussi : Exercices militaires de Tsahal : le Hezbollah paré «à toute stupidité israélienne»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.