L'armée israélienne dit avoir abattu sur le Golan un drone du Hezbollah de fabrication iranienne

L'armée israélienne dit avoir abattu sur le Golan un drone du Hezbollah de fabrication iranienne
Illustration : tir d'un missile Patriot en Israël, photo ©Reuters

Selon Tsahal, un drone du Hezbollah a décollé depuis un aéroport militaire à proximité de la capitale syrienne Damas. Sur la ligne de front entre la Syrie et Israël, la situation militaire reste tendue, alors que le Hezbollah combat Daesh.

L'armée israélienne a annoncé dans un communiqué ce 19 septembre 2017 avoir intercepté un drone de la branche militaire du mouvement chiite libanais Hezbollah. Tsahal affirme aussi que l'appareil effectuait une mission de reconnaissance au dessus de la partie du Golan annexée par Israël.

Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne, a précisé que le drone était de fabrication iranienne et avait décollé d'un aéroport militaire près de Damas en Syrie. Selon lui, l'appareil a été abattu dans la zone démilitarisée qui divise le plateau du Golan entre la partie occupée par Israël et celle qui est restée sous contrôle de la Syrie. «Nous avons fait décoller des avions de chasse mais il n'ont pas frappé le drone», a ajouté le porte-parole, «il a été abattu par un tir de missile Patriot, lancé par la défense aérienne». Les restes du drone, récupérés par Israël, sont par ailleurs en cours d'examen afin de déterminer s'il s'agissait d'un appareil de reconnaissance ou s'il était armé.

La Syrie et Israël sont toujours officiellement en guerre et n'entretiennent aucune relation diplomatique. Israël occupe depuis 1967 quelque 1 200 kilomètres carrés du plateau du Golan, qu'il a annexés, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale. Environ 510 kilomètres carrés restent sous contrôle syrien. Considérée comme terroriste par l'Etat juif, le Hezbollah fait partie des belligérants qui, sur le terrain, notamment à proximité du Liban, combattent Daesh au côté des troupes de l'armée syrienne.

Lire aussi : Chef adjoint du Hezbollah : «L’Occident souhaite que le Moyen-Orient reste divisé» (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.