Les militaires ukrainiens ont entamé la neutralisation de Secteur droit dans l’Ouest du pays

Le village de Moukatchevo© Stringer Shanghai Source: Reuters
Le village de Moukatchevo

Les autorités ukrainiennes ont lancé une opération spéciale pour maîtriser les combattants radicaux de Secteur droit qui se cachent dans des forêts. La semaine dernière, ils avaient provoqué une fusillade dans le village de Moukatchevo.

Selon des médias ukrainiens, les forces de l’ordre ukrainiennes encerclent la montagne de Yavirnik où se trouveraient les combattants ultranationalistes de Secteur droit. Des hélicoptères et des véhicules blindés sont déployés dans la région qui se trouve à proximité de la frontière avec l’Union européenne.

«Trois véhicules blindés Cougar se trouvent près du couvent de Saint Nicolas. Deux autres véhicules blindés sont déployés dans le village de Mirtcha. De plus, deux hélicoptères ont débarqué un grand nombre d’hommes près du village de Tchrnogolovaya. Il semblerait donc que les soldats ukrainiens soient en train de boucler le périmètre de la Yavirnik», indiquent des journalistes locaux.

En savoir plus : Le Secteur droit ukrainien : une armée indépendante ultra-nationaliste aux frontières de l’Europe

Evgueny Chevtchenko, soldat ukrainien, a écrit sur sa page Facebook qu’une opération spéciale avait été lancée. «Des hélicoptères sont déployés. Des unités de la Garde nationale arrivent», lit-on dans son post.

Il est à noter que le 11 juillet, les combattants radicaux de Secteur droit ont provoqué une fusillade qui a fait trois mort et onze blessés dans le village de Moukatchevo, un acte qualifié «d’action terroriste» par les autorités ukrainiennes. Les assaillants ont aussi fait exploser deux voitures de police à coups de lance-grenades. Ils ont refusé de déposer les armes sans l’ordre explicite de leur chef, Dmitry Yarosh et se sont enfui dans les forêts voisines où ils se cachent toujours. Dmitry Yarosh n’a cependant pas appelé au calme, il a au contraire réclamé la démission du ministre ukrainien de l’Intérieur et la poursuite des manifestations à Kiev où des nationalistes radicaux sont postés devant des bâtiments administratifs en exigeant la tête d'Arsen Avakov, le ministre de l’Intérieur.

En savoir plus : L'Ouest de l'Ukraine s'enflamme, les nationalistes refusent de déposer les armes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales