Flandre : polémique autour d’une brochure pour adolescents recommandant un site explicite

Flandre : polémique autour d’une brochure pour adolescents recommandant un site explicite© Frank Perry Source: AFP
Image d'illustration

Un guide distribué dans les écoles flamandes pour ados de 11 ans et plus, a outré certains parents, en raison d'explications sur la façon de livrer son premier baiser et d'un lien vers un site d'informations sur la sexualité, au contenu explicite.

La brochure pour adolescents qui fait débat dans certaines familles flamandes est arrivée fin septembre dans les établissements scolaires. Le Jongeren Gids (guide des jeunes), un ouvrage d’informations générales commandé par le ministre flamand de la Jeunesse, Sven Gatz (Open VLD, libéral), a été distribué à l'intention des enfants à partir de 11 ans. Certains parents d'élèves ont été choqués de voir figurer, dans l'une des thématiques abordées dans la brochure, «amour», l’apprentissage du premier baiser.

Dans cette partie, une petite chouette appelée Trusty se voit interrogée : «Cher Trusty. Je n’ai jamais embrassé, mais j’en ai envie. Comment puis-je commencer ?»

Et l'oiseau nocturne de répondre : «Tu n’as pas de restes de nourriture en bouche ? Tu t’es lavé les dents et tu as un chewing-gum à portée de main ? Alors tu es prêt […] Ne vas pas trop vite avec ta langue (tu n’es pas un mixer !) […] Continue à respirer, et surtout PRENDS DU PLAISIR)»

 

Page du Jongerengids

Selon le journal belge La Libre, des parents ayant inscrit leurs enfants dans une école religieuse n’ont pas apprécié ces instructions. «Ce dialogue, nous l’avons retrouvé dans une brochure que nos enfants de 10 ans, inscrits dans une école catholique néerlandophone, ont reçue sans que nous ayons été prévenus», ont-ils déclaré. «Nous sommes furieux, car elle évoque l’amour de manière très réductrice. Rien de sérieux n’est dit sur l’importance des sentiments, du respect de l’autre, de son corps et de soi-même. C’est une honte», ont-il confié au quotidien belge.

Outre ce baiser, la brochure contient des informations liées aux thèmes du moment : se méfier des webcams, les règles concernant la présence du téléphone portable à l’école, l’amitié, le racisme…

La brochure renvoie vers un site explicite

Mais un autre détail qui a son importance a suscité la révolte de parents. Toujours dans la rubrique «amour», le site allesoverseks est conseillé pour obtenir des informations sur la contraception. Conçu par Sensoa, centre flamand d’expertise sur la santé sexuelle et sponsorisé par la fameuse marque de préservatifs Durex, ce site informatif est destiné à un public clairement plus âgé que les adolescents de 11 ans. Au gré des recherches, l'internaute peut être amené à consulter des pages liées à des positions et techniques sexuelles, comme ci-dessous, où des conseils sont prodigués pour pratiquer le sexe anal. [L'image originale a été retouchée].

© capture d'écran du site allesoverseks.

 

«Vous vous rendez compte que c’est un site conseillé aux enfants ?», s’insurge une mère citée par La Libre. «Certaines images sont insoutenables et peuvent profondément blesser un enfant qui est en train de se construire», ajoute-t-elle.

Pétition contre le guide des jeunes

Un comité de parents, appelant au retrait de la brochure, a par ailleurs lancé une pétition, intitulée : «STOP, nous voulons éduquer nous-mêmes nos enfants!» Elle a recueilli plus de 1 500 signatures.

«Les enfants devraient-ils être incités à faire leur premier baiser ? L'enfant est encore en développement, physiquement et émotionnellement. Comment peut-il être prêt pour le sexe ?», s'insurgent les auteurs de la pétition.

Le texte de la pétition fait aussi référence à d'autres sujets controversés, selon eux, qui seraient évoqués par le brochure : le sexting, les réfugiés et l'amour. Ils déplorent les liens vers le site www.allesoverseks.be ainsi que vers www.fara.be, qui fournit des informations sur l'avortement. «Tout cela se fait derrière le dos des parents», ajoutent-ils.

Les parents ont joint à leur pétition en ligne une lettre ouverte aux ministres flamands : «Le Guide des jeunes n'est pas neutre, en particulier sur le thème des relations et du sexe. Nous vous demandons de prendre en compte les différentes sensibilités [en d'autres termes, celles plus conservatrices] lors de la préparation d'une brochure pour toutes les écoles flamandes.» 

Die Ambassade, à qui le ministre a confié la rédaction de cette brochure scolaire, a répondu aux attaques sur son site en rappelant que les enfants et les jeunes avaient droit à l'information. «Pour donner à chaque enfant et à chaque jeune un accès à l'information, il existe un guide pour les jeunes. Nous venons au-devant des questions des enfants. Ils n'ont plus besoin de lancer leur recherche sur le web, où ils se retrouvent souvent confrontés à des contenus inappropriés. C'est pourquoi le site www.allesoverseks.be est mentionné dans le guide.» 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.