Images exclusives de l'appartement du couple de cannibales russes soupçonné de meurtre (VIDEO CHOC)

Images exclusives de l'appartement du couple de cannibales russes soupçonné de meurtre (VIDEO CHOC)

Natalia et Dmitri Bakchaev conservaient des photos et des morceaux de corps humains à leur domicile, laissant penser à des actes cannibales. Si les médias évoquent une trentaine de victimes, les autorités n'ont pour l'instant confirmé qu'un meurtre.

Un fait divers sordide a suscité beaucoup d'émoi dans la région russe de Krasnodar avant de provoquer l'engouement des médias du monde entier. Un couple de cannibales présumés a été arrêté le 24 septembre à Krasnodar, après que d'inquiétants éléments ont été recueillis par la police. RT s'est procuré la vidéo de la perquisition de leur appartement.

La pièce, aux allures de véritable taudis, est jonchée de papiers et d'objets, parmi lesquels il est possible de distinguer une photographie laissant apparaître une tête disposée sur un plat et entourée d'oranges. La vidéo montre également les policiers à l'œuvre, munis de gants en caoutchouc, ramassant un bocal dont le contenu, s'apparentant à de la viande, est difficile à identifier clairement.

ATTENTION, LES IMAGES SUIVANTES PEUVENT FORTEMENT HEURTER LA SENSIBILITE

Selfie, réfrigérateur et autres éléments troublants

Tout a commencé par hasard dans la ville de Krasnodar, environ 850 000 habitants, dans le nord du Caucase, dans le sud de la Russie. Le 11 septembre dernier, des ouvriers qui effectuent des travaux de voirie trouvent un téléphone portable sur le sol. Dans le dossier où sont stockées les photographies, un selfie retient leur attention : un homme y apparaît... avec une main humaine découpée dans la bouche.

Prévenue, la police parvient rapidement à identifier le sordide gastronome. Il s'agit de Dmitri Bakchaev, un homme de 35 ans. Celui-ci est alors interpellé avec sa compagne Natalia, âgée de 42 ans.

© RT

Selon plusieurs médias russes, les enquêteurs n'auraient pas eu besoin de cuisiner les deux suspects bien longtemps : le couple se serait mis à table, avouant s'adonner au cannibalisme.

Certains médias vont jusqu'à affirmer que Natalia Bakchaeva aurait avoué dans la foulée le meurtre de trente personnes depuis 1999, une information qui ne figure pourtant pas dans le communiqué de presse du Comité d'enquête (organe chargé d'instruire les dossiers judiciaires en Russie) pour la région de Krasnodar. «Les autorités ont souligné qu'à l'heure actuelle, il n'existait aucune preuve que les détenus soient impliqués dans d'autres meurtres. Les informations publiées dans les médias seront soigneusement vérifiées dans le cadre de l'enquête», écrit par ailleurs le média russe Lenta.

La victime de l'acte de cannibalisme ayant été identifiée, les enquêteurs ont procédé à une perquisition. Parvenus dans l'appartement où vivaient Natalia et Dmitri Bakchaev, les forces de l'ordre ont alors découvert une véritable porcherie. Mais le manque d'hygiène dans lequel les deux individus semblaient filer le parfait amour est loin d'avoir été la plus grosse surprise à attendre les enquêteurs : le réfrigérateur leur réservait le choc le plus violent.

Des morceaux de corps y étaient entreposés dans de la saumure. Divers morceaux de viande de nature non-identifiée ont également été saisis et confiés à des médecins légistes, chargés de savoir s'ils appartenaient ou non à des êtres humains. 

Il est donc pour l'instant difficile d'établir avec certitude le nombre de victimes du couple. Seule certitude jusqu'ici : Dmitri Bakchaev aurait bien assassiné et démembré une femme, qu'il avait rencontrée au cours d'une soirée alcoolisée. Il faudra attendre que l'enquête, qui se poursuit, livre ses conclusions, pour connaître les ressorts de cette ténébreuse affaire.

Lire aussi : Un journaliste de CNN mange un cerveau humain dans son émission (IMAGES CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.