Pékin va limiter ses exportations de pétrole vers Pyongyang, après la dernière résolution de l'ONU

Pékin va limiter ses exportations de pétrole vers Pyongyang, après la dernière résolution de l'ONU© Reuters Source: Reuters
La Chine a indiqué qu'elle stoppait certains de ses échanges commerciaux avec la Corée du Nord, suite aux nouvelles sanctions de l'ONU.

Après l'adoption par l'ONU d'une résolution visant à punir Pyongyang pour son essai nucléaire du 3 septembre, la Chine, premier fournisseur de pétrole de la Corée du Nord, va plafonner certains échanges commerciaux.

Le ministère chinois du Commerce a déclaré dans un communiqué publié le 23 septembre que le pays allait plafonner ses exportations de pétrole raffiné vers la Corée du Nord, à 500 000 barils pour la période allant du 1er octobre jusqu'à la fin de l'année 2017. Les importations nord-coréennes de textiles seront, elles aussi, limitées, pour se conformer à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies.

Présentée par les Etats-Unis qui voulaient punir la Corée du Nord de son essai nucléaire du 3 septembre, cette résolution plafonne les exportations de produits pétroliers raffinés à destination de Pyongyang tels que l'essence ou le diesel à 2 millions de barils par an.

Les dernières sanctions de l'ONU imposent pour la première fois des restrictions à l'approvisionnement en produits pétroliers à la Corée du Nord, pauvre en hydrocarbures.

Depuis des années, la Chine, premier fournisseur et principal «protecteur» diplomatique de Pyongyang, n'a pas communiqué de chiffres sur les quantités d'hydrocarbures qu'elle fournit à la Corée du Nord. Mais selon la mission des Etats-Unis à l'ONU, Pékin fournirait à Pyongyang quelque quatre millions de barils par an de brut et 4,5 millions de barils de produits raffinés

Les prix à la pompe dans la capitale nord-coréenne ont grimpé d'environ 20% au cours de ces deux derniers mois, alors que l'escalade diplomatique se poursuit entre la Corée du Nord et Washington.

Lire aussi : Corée du Nord : après les menaces de Trump, les Etats-Unis assurent ne pas vouloir la guerre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.