«L'opposition syrienne doit reconnaître sa défaite» : l'ONU appelle les rebelles à négocier

«L'opposition syrienne doit reconnaître sa défaite» : l'ONU appelle les rebelles à négocier
Un avion de chasse Su-25 décolle de la base de Hmeimim base en Syria, photo ©Dmitriy Vinogradov / Sputnik

La chute annoncée de Daesh à Raqqa ainsi que les succès de l'armée syrienne ont changé la donne pour les opposants au gouvernement de Damas. L'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, les a appelés à prendre en compte la nouvelle donne.

La reconquête de Deir ez-Zor par l'armée syrienne avec l'appui de l'aviation russe semble en passe de sceller le sort des opposants à Bachar el-Assad. Et à leur suite, estime l'ONU, les rebelles devraient revoir à la baisse leurs prétentions. «L'opposition sera-t-elle capable de se montrer unie et assez réaliste pour admettre qu'elle n'a pas gagné la guerre ?», s'est ainsi interrogé le 6 septembre l'envoyé spécial en Syrie pour l'ONU, Staffan de Mistura, cité par Reuters.

«Pour l'opposition, le message est très clair. S'ils [les rebelles] espéraient gagner la guerre, les faits montrent que ce n'est pas le cas. Donc maintenant, il est temps de gagner la paix.»

Alors que des journalistes lui demandaient s'il sous-entendait que le gouvernement syrien avait remporté la guerre, il a répondu que si les forces régulières avaient avancé militairement, personne ne pouvait encore clamer victoire. Il a appelé les deux parties à la négociation afin de construire une solution politique.

L'envoyé spécial a fait ces commentaires alors que Daesh est en passe d'être chassé de ses deux principales zones d'influence : Raqqa et Deir ez-Zor.

Lire aussi : Armes à feu et blindés enterrés : l'arsenal de Daesh révélé après la libération de Deir-ez-Zor

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.