L'emblème des FARC de Colombie ne ressemble plus à ça

L'emblème des FARC de Colombie ne ressemble plus à ça © Wikipedia
L'ancien emblème des FARC.
Suivez RT France surTelegram

A l'heure où les anciens chefs des Farc déposent les armes pour se reconvertir dans la vie politique, l'ex-guérilla marxiste a décidé de changer de nom et d'adopter un symbole nettement moins guerrier pour convaincre les électeurs colombiens.

Les membres de l'ex-guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie – les fameuses FARC –, réunis en congrès, ont opté le 31 août pour un nouveau nom et un nouvel emblème. Leur but : marquer leur renoncement à la lutte armée et leur entrée en politique... et l'on peut dire que le changement est radical.

Sur le nouveau logo de ce qui est désormais le parti Force alternative révolutionnaire commune (FARC toujours), les kalachnikovs entrecroisées révolutionnaires sur fond de couleurs nationales ont laissé place à une rose avec, en son sein, une étoile rouge.

L'emblème des FARC de Colombie ne ressemble plus à ça © HO / FARC Press Office Source: AFP
Nouveau logo du parti Farc.

Un choix floral qui n'est pas sans rappeler la «rose au poing» du Parti socialiste (PS) français, adoptée à partir de 1970. 

L'emblème des FARC de Colombie ne ressemble plus à ça
Logo du PS (2016)

La rose est d'ailleurs utilisée par de nombreux partis de gauche à travers le monde, comme par exemple le Parti travailliste au Royaume-Uni. 

L'emblème des FARC de Colombie ne ressemble plus à ça
Logo officiel du Parti travailliste britannique.

Plus récemment, en France, le Front national avait surpris en optant pour une rose sans épines bleue, et non pas rose, pour sa campagne présidentielle malheureuse de 2017. 

L'emblème des FARC de Colombie ne ressemble plus à ça
Rose de Marine Le Pen pour sa campagne de 2017

Lire aussi : Dédiabolisation, UMPS, proverbe allemand… La rose du logo de Marine Le Pen inspire Twitter

Une paix avec les FARC auréolée d'un prix Nobel

La paix signée entre les FARC et le président Juan Manuel Santos en novembre 2016, qui a pourtant valu à ce dernier le prix Nobel de la paix, est loin de faire l'unanimité en Colombie.

L'opposition au gouvernement, dirigée par le sénateur et ex-président Alvaro Uribe, avait notamment boycotté le vote de la paix (adoptée de ce fait par 75 voix pour et 0 contre) au Parlement.  

Le conflit colombien dure depuis 1964 et implique les forces de l'ordre, des paramilitaires d'extrême droite et des guérilleros, dont ceux de l'Armée de libération nationale (ELN), en pourparlers de paix depuis février 2017. Il a fait plus de 260 000 morts, plus de 60 000 disparus et plus de 7 millions de déplacés.

Lire aussi : Représentant des FARC : «Le prix Nobel, nous y avons un peu de mérite» (EXCLUSIF de RT)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix