Un ancien agent de la CIA veut racheter Twitter pour y supprimer le compte de Donald Trump

Un ancien agent de la CIA veut racheter Twitter pour y supprimer le compte de Donald Trump© Capture d'écran du site gofundme.com
La collecte de fonds pour fermer le compte Twitter de Donald Trump avance timidement...

Ancien agent infiltrée pour la CIA et connu du grand public pour avoir figuré dans un scandale politico-financier en 2003, Valerie Plame-Wilson a lancé une collecte de fonds pour faire fermer le compte Twitter de Donald Trump.

Valerie Plame-Wilson veut éjecter Donald Trump de Twitter et pour ce faire, elle a lancé une collecte de fonds sur la plateforme en ligne Gofundme. Son objectif chiffré à un milliard de dollars (environ 847 millions d'euros) est censé lui permettre d'acquérir une part suffisante du capital de l'entreprise pour faire pression sur le conseil d'administration afin de faire fermer le compte du 45e président américain. Pour l'heure, la collecte lancée le 16 août n'a réuni qu'un peu plus de 34 000 dollars, soit 28 800 euros...

Le chemin à parcourir reste long, malgré sa très forte détermination, comme elle l'exprime sur la plateforme d'appel aux dons : «Donald Trump a commis beaucoup d'horreurs sur Twitter. Entre ses ses encouragements lancés aux suprémacistes blancs et la promotion de la violence contre les journalistes, ses tweets font du mal au pays et mettent des gens en danger. Mais de là à menacer la Corée du Nord d'une d'une guerre nucléaire, c'est encore beaucoup plus dangereux. Il est temps de lui couper le sifflet.»

Si Valerie Plame-Wilson ne parvient pas à réunir la somme d'un milliard de dollars, elle espère toutefois pouvoir acheter assez d'actions pour amener les actionnaires à se prononcer sur sa proposition lors de l'assemblée générale des actionnaires.

Une «tentative ridicule» pour la Maison Blanche

Dans un communiqué, la porte-parole de la Maison, Blanche Sarah Huckabee Sanders, a estimé que les résultats assez modestes de cette collecte démontraient le goût immodéré des Américains pour le fil Twitter de leur président. La voix de la présidence a ajouté que cette «tentative ridicule» de faire obstruction à la liberté de parole de Donald Trump constituait en soi «un acte d'intolérance et de haine».

Valerie Plame-Wilson est un ancien officier de la CIA dont l'identité avait été révélée en 2003, à l'occasion d'un scandale politico-financier alors même qu'elle travaillait sous couverture.

Plus récemment, elle s'est illustrée en prenant à partie les dirigeants de Twitter, afin de faire fermer le compte de Donald Trump. Cependant, Jack Dorsey, le patron de l'entreprise, s'est notoirement félicité de l'usage du réseau social que faisait Donald Trump.

Lire aussi : 5 000 cachets d'ecstasy à l'effigie de Donald Trump saisis en Allemagne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.