Menace terroriste ? Nouvelle arrestation après l'annulation du concert d'Allah-Las à Rotterdam

Menace terroriste ? Nouvelle arrestation après l'annulation du concert d'Allah-Las à Rotterdam© ARIE KIEVIT / ANP / AFP
Le conducteur de la fourgonnette espagnole était sous l'emprise de l'alcool

La police néerlandaise a interpellé un nouveau suspect dans le cadre de l'enquête sur la menace terroriste qui a conduit à annuler un concert de rock à Rotterdam. Le suspect arrêté à bord d'un véhicule espagnol ne serait pas lié au terrorisme.

Un nouveau suspect a été interpellé le matin du 24 août dans le sud des Pays-Bas dans le cadre de l'enquête sur une possible menace terroriste à Rotterdam, selon l'agence de presse Reuters. La veille, un concert du groupe de rock américain Allah-Las avait été annulé, après la découverte d'une fourgonnette immatriculée en Espagne contenant des bonbonnes de gaz.

Le chauffeur ivre, les bonbonnes de gaz «à usage domestique»

Le conducteur espagnol de ce véhicule, qui a été interpellé dans la soirée du 23 août à proximité d'une salle de concert de la ville néerlandaise, n'aurait cependant «aucun lien avec le terrorisme djihadiste», selon l'agence de presse espagnole Europa Press qui cite les services antiterroristes d'Espagne. Le conducteur était ivre et les bonbonnes de gaz qu'il transportait «étaient destinées à un usage domestique», selon la même agence, citée par plusieurs médias espagnols.

«En lien avec une menace terroriste, le concert d'Allah-Las n'aura pas lieu ce soir, sur ordre de la police», avait pourtant écrit la salle de concert Maassilo, à Rotterdam, sur son compte Twitter, dans la soirée du 23 août. La salle de concert qui devait recevoir le groupe de rock californien Allah-Las a été évacuée et la police est intervenue avec des gilets par balles pour sécuriser le périmètre.

Ahmed Aboutaleb, le maire de Rotterdam, a confirmé que l'information sur un possible attentat contre la salle de concert venait des services de police espagnols, mais s'est refusé à établir un lien avec les attentats des 17 et 18 août à Barcelone et à Cambrils. Cette information a été confirmée par une source judiciaire espagnole.

«L'enquête est en cours et nous interrogeons l'individu» a déclaré Gijs van Nimwegen, porte-parole de la police de Rotterdam. «Nous cherchons à déterminer son identité» a-t-il ajouté. Il a précisé que la conduite de l'individu à bord de la fourgonnette immatriculée en Espagne était suspecte mais il n'a pas pour autant confirmé que le conducteur se trouvait sous l'emprise de l'alcool.

La source judiciaire espagnole a quant à elle expliqué dans la nuit du 23 août que l'information ayant mené à l'arrestation du suspect était antérieure aux attentats qui ont frappé l'Espagne et où 15 personnes ont trouvé la mort.

Un responsable du contre-terrorisme néerlandais a quant à lui déclaré que le niveau de menace dit «important» restait inchangé pour le moment sur le territoire, demeurant au même niveau depuis 2013.

Lire aussi : Un quartier d'Amsterdam évacué après la découverte d'une grenade (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.