«C'est moi qui aurais dû mourir»: une Australienne doit son salut à une passante décédée à Barcelone

«C'est moi qui aurais dû mourir»: une Australienne doit son salut à une passante décédée à Barcelone© Jonathan Moadab / RT France
Cette femme a été sauvée par une passante, qui s'est jetée sur elle pour lui éviter d'être percutée par la fourgonnette du terroriste. Fauchée, la sauveuse est décédée sur le coup.

A Barcelone, le correspondant de RT France a recueilli le témoignage d'une femme qui a été sauvée par une victime de l'attentat des Ramblas de Barcelone. Celle-ci est décédée après avoir été percutée par la fourgonnette.

Le 18 août, Barcelone s'est réveillée sous le choc, après l'attentat meurtrier qui a fait au moins 14 morts et une centaine de blessés sur l'artère principale de la capitale catalane, les Ramblas, lorsqu'un individu a foncé dans la foule avec sa fourgonnette. L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique.

Lors du rassemblement d'hommage aux victimes organisé en milieu de matinée, le correspondant de RT France s'est entretenu avec une Australienne émue jusqu'aux larmes. Elle lui a raconté comment une inconnue lui avait sauvé la vie en la poussant, afin de lui éviter d'être fauchée par la camionnette, avant d'être percutée par le véhicule. Elle est morte sur le coup. 

«C'est moi qui aurais dû mourir, c'est horrible, pourquoi ils prennent des vies comme ça ?», a-t-elle confié à RT, avant d'être réconfortée par une passante.

Les Barcelonais ont ensuite observé une minute de silence pour rendre hommage aux victimes de l'attaque.

Lire aussi : Barcelone avertie par la CIA d'un «possible attentat» il y a deux mois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.