EN CONTINU : Le bilan des attentats en Espagne passe à 15 morts

EN CONTINU : Le bilan des attentats en Espagne passe à 15 morts© @Jonathan_RTfr
Autel en mémoire des victimes de l'attentat de Barcelone du 17 août.

Un attentat à la voiture bélier a eu lieu le 17 août sur l'artère principale de Barcelone, très touristique. Quelques heures plus tard, cinq terroristes présumés ont été abattus après une attaque similaire à Cambrils. Un homme est encore en fuite.

Mise à jour automatique
  • Younès Abouyaaqoub, le suspect en fuite des deux attentats de Barcelone et Cambrils, recherché par toutes les polices d'Europe, est dangereux et pourrait être armé, a fait savoir la police catalane sur Twitter.

    «Il est dangereux, et pourrait être armé. Cet auteur présumé de l'attentat du 17 août à Barcelone est recherché. Il s'agit du conducteur de la camionnette», ont tweeté les Mossos d'Esquadra, la police catalane.

    Lire aussi : Le conducteur de la camionnette de Barcelone formellement identifié par la police espagnole

  • Le bilan des personnes tuées dans les deux attentats revendiqués par l'organisation Etat Islamique de Barcelone et Cambrils est monté à 15, a annoncé le responsable de l'Intérieur de Catalogne, Joaquim Forn lors d'une conférence de presse.

    Il s'agit d'un homme de 34 ans originaire de Vilagranca del Penedes, retrouvé mort à l'intérieur d'une voiture qui avait échappé à un contrôle de police quelques heures après la tuerie de Barcelone, et est ensuite réapparue près de Barcelone, à Sant Just Desvern. Les policiers n'avaient pas jusqu'à présent relié cet incident aux attentats en Catalogne.

  • La mort d'un petit garçon australo-britannique de sept ans, Julian Cadman, dont le grand-père avait posté un déchirant avis de recherche sur les réseaux sociaux après l'attentat de Barcelone, a été confirmée dimanche par les services de protection civile de Catalogne.
    Sa famille a également confirmé sa mort dans un communiqué. "Julian nous a tristement été arraché. Il était si énergique, drôle et taquin, nous donnait toujours le sourire", écrivent ses proches.
    Julian Alessandro Cadman se trouvait sur les Ramblas avec sa mère jeudi quand une camionnette a foncé dans la foule, un attentat ensuite revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

  • Le chef de la police régionale de Catalogne a déclaré dimanche le 20 août que ses services ignoraient si l'homme recherché pour les attentats en Espagne jeudi et vendredi se trouvait encore dans le pays.
    "Si je savais qu'il est en Espagne et où, nous irions le chercher. Nous ne savons pas où il est", a déclaré Josep Lluis Trapero.

  • Des gens continuent à arriver dans la rue Las Ramblas, à Barcelone, pour rendre hommage aux victimes de l’attentat. Ils déposent des fleurs et des bougies sur un mémorial improvisé.

  • Le soir du 19 août, un homme recherché par les autorités était encore en fuite, alors qu'une cellule djihadiste a été «démantelée».

    La police traque l'un des derniers membres du groupe, qui a commis les attentats meurtriers du 17 août en Catalogne, revendiqués par le groupe terroriste Etat Islamique : il s'agit de Younès Abouyaaqoub, un Marocain de 22 ans dont la photo a été diffusée.

    Selon les médias espagnols, le jeune homme serait le conducteur de la camionnette qui avait fauché les promeneurs sur les Ramblas de Barcelone.

  • La Kangoo blanche, recherchée dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Catalogne, a été retrouvée le 19 août en Espagne, d'après une source policière citée par France 2 et France Info. Les autorités espagnoles estimaient que la voiture avait peut-être franchi la frontière franco-espagnole.

  • Le ministre espagnol de l'Intérieur a fait savoir que la cellule d'une douzaine d'auteurs des attentats de Barcelone et Cambrils était désormais «démantelée». Un homme, Younès Abouyaaqoub, est activement recherché par la police.

    A ce stade, quatre suspects sont toujours en garde à vue, cinq ont été abattus à Cambrils et trois autres identifiés, dont Younès Abouyaaqoub. Les deux autres pourraient avoir péri dans une explosion dans une maison à Alcanar, dans l'extrême-sud de la Catalogne, dans la soirée du 16 août.

Découvrir plus

La police espagnole a confirmé des informations diffusées par des médias locaux faisant état d'un attentat perpétré par un homme au volant d'une camionnette. Il a renversé des passants dans le centre-ville de Barcelone en empruntant les trottoirs de la touristique avenue Les Ramblas. 

Le véhicule a poursuivi sa course jusqu'à ce qu'il percute un kiosque. 

D'après le journal El Pais citant une source policière, le chauffeur de la camionnette a pris la fuite à pied et est activement recherché par les forces de l'ordre. 

Au moins treize personnes ont été tuées et des images diffusées sur les réseaux sociaux font état de nombreux blessés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.