Syrie : l’armée russe annonce une trêve dans la province de Homs après un accord avec les rebelles

Syrie : l’armée russe annonce une trêve dans la province de Homs après un accord avec les rebelles© Omar Sanadiki Source: Reuters
La ville de Homs

Le régime du cessez-le-feu doit entrer en vigueur dans la troisième zone de désescalade en Syrie, créée dans le cadre de l’accord négocié par Moscou et Washington début juillet. Les forces russes se chargeront de surveiller la trêve.

Une trêve dans la province de Homs, dans le centre de la Syrie, entrera en vigueur le 3 août à 9h GMT après un accord entre l'armée russe et l'opposition syrienne sur les modalités de fonctionnement d'une troisième zone de «désescalade» en Syrie, selon le ministère russe de la Défense.

La création de quatre zones de désescalade a été convenue dans un accord de cessez-le-feu conclu entre les présidents russe et américain à Hambourg. Les modalités ont été négociées début juillet lors de discussions multilatérales à Astana. Deux de ces zones sont déjà en place, et les conditions exactes du fonctionnement de la troisième ont été négociées fin juillet par des représentants de l'armée russe et l’opposition syrienne dite «modérée» au Caire.

La troisième zone de désescalade est située au nord de la ville de Homs et comprend 84 localités, représentant une population de plus de 147 000 habitants, a déclaré le porte-parole du ministère, le général Igor Konachenkov. Comme dans les deux autres zones, le cessez-le-feu sur ces territoires ne concernera pas, les groupes alliés à Daesh ou à Fatah Al-Sham (ex-front Al-Nosra). «L’opposition modérée s’est engagée à chasser des régions qu’elle contrôle dans la province de Homs tous les groupes qui ont rejoint» les terroristes, a par ailleurs précisé Igor Konachenkov.

Les forces de la police militaire russe se chargeront de départager les différentes parties au conflit, de surveiller le respect du cessez-le-feu et d’assurer la livraison de l’aide humanitaire aux civils ainsi que l’évacuation des blessés. Deux barrages de contrôle et trois postes de surveillance de la police militaire russe seront déployés dans la zone de désescalade de Homs à partir du 3 août, selon Igor Konachenkov.

Une quatrième zone de désescalade doit être créée plus tard dans la région d'Idleb (nord-ouest), conformément à un accord trouvé début juillet lors des négociations de paix à Astana, au Kazakhstan, parrainées par la Russie, l'Iran et la Turquie.

Le cessez-le-feu est déjà en vigueur dans les zones de désescalade des provinces de Deraa, Qouneitra et Soueida, à proximité des frontières israélienne et jordanienne. Fin juillet, l'armée syrienne a fait savoir qu'elle cessait également les combats dans plusieurs zones de la Ghouta orientale, après l'annonce par Moscou d'un accord avec les rebelles pour sécuriser les lieux.

Le 7 juillet, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a annoncé en marge du sommet du G20 que Vladimir Poutine et Donald Trump avaient convenu d'une trêve dans le sud-ouest de la Syrie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.