Chine : Minority Report bientôt une réalité grâce aux technologies de reconnaissance faciale ?

Chine : Minority Report bientôt une réalité grâce aux technologies de reconnaissance faciale ?
Illustration ©Getty Images

Les autorités de Pékin travaillent avec plusieurs sociétés chinoises spécialisées en intelligence artificielle, afin de repérer les comportements laissant présager de crimes potentiels. Les données recueillies pourraient servir devant les tribunaux.

Bienvenu dans un monde, qui jusque-là ne relevait que des films de science-fiction, tel Minority Report, avec Tom Cruise. Identifier de potentiels criminels avant qu'ils ne commettent leurs forfaits, c'est ce que la police chinoise pense possible.

Plusieurs sociétés spécialisées dans l'intelligence artificielle (IA) et dans les technologies de reconnaissance faciale ont ainsi été sollicitées par les autorités chinoises, afin de développer des outils et des méthodes prédictives. «Si nous utilisions [de tels] systèmes intelligents [...], eh bien, nous pourrions déterminer à l'avance qui pourrait être un terroriste, ou qui pourrait faire quelque chose de mal», a ainsi déclaré Li Meng, vice-ministre chinois de la Science et de la Technologie, cité par le Financial Times.

En pratique, les logiciels de détection anticipée de crimes, s'appuieraient sur l'énorme quantité d'images fournies par les caméras de surveillance, alors qu'aucune législation ne protège les données personnelles des citoyens chinois. Parmi ces sociétés de high tech chinoises associées au projet, l'une d'elle, Cloud Walk, se propose de souligner les risques de crimes futurs en analysant le comportement d'un individu. «Par exemple, quelqu'un qui achète un couteau ne sera pas considéré comme suspect», explique un porte-parole de Cloud Walk cité par le site spécialisé chinois Leiphone. Et d'ajouter : «Mais si la même personne achète plus tard un marteau et un sac, alors le taux de suspicion de cette personne augmentera.»

Pour le vice-ministre chinois Li Meng, de tels systèmes intelligents d'analyse comportementale permettraient de confondre plus rapidement les criminels et de prouver leur culpabilité devant les tribunaux. Reste donc à faire attention de ne pas acheter dans la même journée un couteau, un marteau et un sac dans un quartier d'une ville chinoise où se produirait un meurtre...

Lire aussi : Intelligence artificielle : Zuckerberg enrage face au «catastrophisme irresponsable» d'Elon Musk

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.