Intelligence artificielle : Zuckerberg enrage face au «catastrophisme irresponsable» d'Elon Musk

Intelligence artificielle : Zuckerberg enrage face au «catastrophisme irresponsable» d'Elon Musk© Stephen Lam Source: Reuters
Marck Zuckerberg

Mark Zuckerberg s'en est violemment pris aux récents propos alarmistes de l'entrepreneur Elon Musk, au sujet de l'intelligence artificielle (IA). Le créateur de Facebook n'y voit, lui, que des avantages.

Le 23 juillet, lors d'un direct sur Facebook, son créateur Mark Zuckerberg n'a pas hésité à taxer l'entrepreneur Elon Musk d'«irresponsable» et a condamné son «catastrophisme» en réaction à ses propos concernant l'intelligence artificielle (IA).

Invité de la conférence de la «National Governors Association», le PDG de la marque de voitures électriques Tesla, avait en effet plaidé en faveur d'une réglementation de l'intelligence artificielle, avant que celle-ci, selon lui, n'anéantisse l'espèce humaine.

Interrogé sur le sujet par un internaute au cours de son direct, Mark Zuckerberg a défendu sans réserve l'IA et s'en est vigoureusement pris à Elon Musk. «Ces gens, ces détracteurs systématiques qui tentent de propager des scénarios catastrophes, je ne les comprends pas. C'est vraiment improductif, et, d'une certaine manière, je pense que c'est assez irresponsable», a-t-il asséné.

Le fondateur de Facebook ne voit lui que des aspects positifs à l'IA, et a estimé qu'elle permettrait dans les dix prochaines années d'augmenter la qualité de vie de différentes manières. «Si on pense juste à la sécurité ou à la santé, l'IA nous aide déjà à mieux diagnostiquer les maladies», a-t-il d'ailleurs plaidé.

«Ralentir le processus de développement de l'IA, je trouve cela douteux»

Bien décidé à prouver les bienfaits de l'IA, celui que le site Pirate Bay considère comme le «plus grand dictateur du monde» a pris un exemple que le patron de Tesla connait bien : les voitures sans conducteurs. 

«Si vous considérez les voitures autonomes, elles vont être plus sûres que lorsque des gens les conduisent. L'une des premières causes de mort sont les accidents de voiture. Si vous pouvez les éliminer grâce à l'IA, ce sera un immense progrès», s'est enthousiasmé Mark Zuckerberg.

«Les gens qui souhaitent ralentir le processus de développement de l'IA sont à mon sens un peu douteux», met-il enfin en garde.

Des propos qui sont loin d'avoir convaincu Elon Musk, qui s'est fendu dans la foulée de cette conférence d'un message assassin sur son compte Twitter : «J'ai parlé à Mark à ce sujet. Sa compréhension du sujet est limitée.»

Le 15 juillet, l'homme d'affaires avait mis en garde l'humanité face au risque que représente l'intelligence artificielle, estimant qu'il était très mal évalué. Selon lui, l'IA constitue un péril totalement différent de ceux que l'homme a pu rencontrer jusqu'à présent, dans la mesure où elle n'est pas dangereuse pour les individus isolés, mais pour la société dans son ensemble.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.