Elon Musk : «L'IA est un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine»

Elon Musk : «L'IA est un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine»© Brian Snyder Source: Reuters
Elon Musk

Lors d'une conférence, le fondateur de Tesla a plaidé en faveur d'une réglementation de l'intelligence artificielle, avant que celle-ci n'anéantisse l'espèce humaine. «Au moment où nous réagirons, il sera déjà trop tard», assure-t-il.

Invité de la conférence National Governors Association organisée le 15 juillet à Providence (dans l'Etat américain du Rhode Island), le fantasque homme d'affaires Elon Musk s'est aventuré dans le territoire risqué de la futurologie, distillant prévisions apocalyptiques et conseils.

En effet, pour le fondateur de Tesla, la civilisation humaine fait face à une menace qu'elle doit appréhender au plus vite, si elle ne souhaite pas être annihilée : l'intelligence artificielle (IA). Elon Musk soutient qu'elle représente un péril totalement différent de ceux que l'Homme a pu rencontrer jusqu'à présent, dans la mesure où celui-ci n'est pas dangereux pour les individus isolés, mais pour la société dans son ensemble.

L'homme d'affaires estime, d'ailleurs, que ce risque est très mal évalué : «Tant que les gens ne verront pas des robots tuer des gens dans la rue, ils ne réagiront pas parce que [le risque] est trop impalpable.» «Je pense que nous devrions être vraiment préoccupés par l'IA», poursuit l'entrepreneur, jugeant qu'il s'agit d'un des rares domaines où le gouvernement devrait se montrer proactif en matière de réglementation plutôt que réactif.

Selon lui en effet, il pourrait être impossible de prendre des mesures correctives s'il venait à survenir un événement malencontreux dans le domaine de l'IA, comme c'est généralement le cas dans d'autres secteurs. «Au moment où nous réagirons, il sera déjà trop tard», prévient-il.

«L'IA est un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine», martèle sans ambages Elon Musk.

L'Américano-canado-sud-africain s'exprimait, alors, sur une question dont il est familière. En mars dernier, il a en effet annoncé la fondation de Neuralink, une entreprise dont le but est d'établir un lien direct entre les ordinateurs et le cerveau humain, via l'implantation d'électrodes. L'objectif affiché : renforcer nos capacités cognitives en agissant directement sur notre cerveau.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.