Tir de roquette contre Israël depuis la bande de Gaza : la Palestine s'embrase-t-elle ?

Tir de roquette contre Israël depuis la bande de Gaza : la Palestine s'embrase-t-elle ?© Amir Cohen Source: Reuters
Photo d'illustration

Israël a annoncé qu'un tir de roquette avait été effectué depuis Gaza contre son territoire. Ce tir survient alors que des heurts meurtriers entre Palestiniens et forces israéliennes de sécurité secouent Jérusalem depuis plusieurs jours.

Une roquette a été tirée le matin du 23 juillet depuis le nord de la bande de Gaza et a explosé en vol, sans faire de blessé, a déclaré l'armée israélienne le même jour dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

Selon le média Times of Israel, le projectile aurait visé la région d'Ascalon, dans le sud du pays. Aucun signal d'alarme n'a toutefois été activé, l'explosion du missile ayant eu lieu «relativement tôt», selon les médias israéliens, qui citent des responsables de Tsahal.

Israël impose depuis dix ans un sévère blocus aérien, terrestre et maritime aux deux millions d'habitants de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas. L'Etat hébreu considère que le Hamas est une organisation terroriste. Néanmoins, si cette position est partagée par les Etats-Unis ou le Canada, d'autres pays comme l'Afrique du Sud ou la Norvège n'ont pas inscrit le Hamas sur leurs listes d'organisations considérées comme terroristes.

Le tir de roquette du 23 juillet survient toutefois dans un contexte de vive recrudescence des tensions entre Israéliens et Palestiniens. Ce regain des violences est lié à l'installation par Israël de détecteurs de métaux et de nouvelle caméras de vidéosurveillance aux entrées de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, et à la décision exceptionnelle d'interdire aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la Vieille ville. En signe d'opposition aux mesures de sécurité décidées par les autorités israéliennes, des milliers de Palestiniens défient Tel-Aviv depuis trois jours, en Cisjordanie mais également à Gaza. Les manifestants se rendent notamment dans la rue pour prier et affronter les forces de l'ordre.

L'esplanade des Mosquées est le troisième lieu saint de l'islam, également révéré par les juifs comme le mont du Temple. Ce lieu hautement symbolique est situé à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville dont l'annexion par Israël n'a jamais été reconnue par l'ONU.

L'Etat hébreu a par ailleurs relevé son niveau d'alerte et envoyé des milliers de soldats supplémentaires en Cisjordanie, notamment après une attaque mortelle au couteau perpétré par un Palestinien et qui a fait trois morts dans la colonie de Halamish le 21 juillet. Le même jour, trois Palestiniens ont perdu la vie à Jérusalem au cours de violents heurts avec les forces israéliennes de sécurité. Le lendemain, deux Palestiniens étaient également tués lors de nouveaux affrontements. 

Lire aussi : Heurts à Jérusalem-Est : l'Autorité palestinienne gèle ses contacts avec Israël

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.