Violences en Cisjordanie : deux Palestiniens décèdent lors d'affrontements près de Jérusalem

Violences en Cisjordanie : deux Palestiniens décèdent lors d'affrontements près de Jérusalem Source: AFP
Des membres des forces de l'ordre israéliens (Image d'illustration)

Deux Palestiniens ont perdu la vie lors d'affrontements près de Jérusalem, le 22 juillet, liés à la mise en place de mesures de sécurité par Israël au niveau de l'esplanade des Mosquées. La veille, trois Palestiniens et trois Israéliens sont morts.

La tension ne retombe pas en Cisjordanie : le soir du 22 juillet, le ministère palestinien de la Santé a fait savoir, selon l'AFP, qu'un Palestinien avait succombé à ses blessures, après avoir été grièvement blessé par balles au cours de heurts avec les forces de l'ordre israéliennes à El-Azariyé, au nord de Jérusalem.

Non loin de là, à Abou Dis, un autre Palestinien, âgé de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu'il voulait lancer sur des membres des forces de sécurité israéliens a explosé sur lui.

Les Palestiniens continuaient, dans la journée, à s'opposer aux mesures de sécurité installées par les autorités israéliennes au niveau de l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est. En signe de protestation, des musulmans palestiniens ont refusé de prier dans la mosquée al-Aqsa, et l'ont fait en pleine rue, devant le mont du Temple.

Les tensions dans la Vieille ville de Jérusalem (occupée par Israël sans que cette annexion n'ait été reconnue par la communauté internationale) vont croissantes depuis que les autorités israéliennes ont décidé d'installer des détecteurs de métaux et de nouvelles caméras de vidéosurveillance aux entrées de l'esplanade des Mosquées, le troisième lieu saint de l'islam, révéré également par les juifs comme le Mont du temple. La prise de ces mesures sécuritaires faisait suite au meurtre de deux policiers israéliens par trois assaillants palestiniens le 14 juillet, près de ce site.

Le 21 juillet, dans le but d'éviter de nouveaux débordements à l'occasion de la grande prière hebdomadaire, habituellement suivie par des milliers de fidèles, la police israélienne avait pris la décision exceptionnelle d'interdire aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la Vieille ville, attisant finalement de plus belle les tensions. Ce jour-là, trois Palestiniens sont morts dans des heurts avec les forces de l'ordre israéliennes, et trois Israéliens sont morts dans l'assaut d'une maison dans une colonie, mené par un homme armé d'un couteau. 

Ce même 21 juillet, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a annoncé le gel les relations de celle-ci avec Israël.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.