Manifestations à Varsovie contre les réformes du système judiciaire (PHOTOS, VIDEO)

- Avec AFP

Manifestations à Varsovie contre les réformes du système judiciaire (PHOTOS, VIDEO)© Capture d'écran d'une vidéo de RT
Manifestations à Varsovie contre les réformes du système judiciaire

Des milliers de personnes ont manifesté le 16 juillet en Pologne, notamment devant le parlement et la cour suprême à Varsovie, pour dénoncer les réformes controversées du système judiciaire menées par les conservateurs au pouvoir.

«A bas Kaczor, le dictateur !», ont scandé les manifestants rassemblés dans l'après-midi du 16 juillet devant le parlement polonais dans la capitale. «Kaczor», le «canard mâle» en polonais, est le sobriquet dont est affublé Jaroslaw Kaczynski, le chef du parti au pouvoir. D'autres manifestants utilisaient le même sobriquet, mais traduit en anglais, des panneaux portant l'inscription «duck off!».

Le nombre des manifestants qui ont répondu à l'appel du Comité de défense de la démocratie (KOD) s'élève à 4 500, selon la police, tandis que la mairie, fief de l'opposition, a annoncé 10 000 participants.

Les dirigeants des deux principaux partis d'opposition, Plateforme civique (PO, centriste) et Nowoczesna (libéral), Grzegorz Schetyna et Ryszard Petru, ont prononcé des discours musclés, s'engageant à collaborer étroitement pour s'opposer à la politique de Droit et Justice (PiS), dirigé par Jaroslaw Kaczynski.

Les deux chambres du parlement polonais ont approuvé cette semaine deux projets de loi qui, aux yeux de l'opposition, marquent un pas vers la prise de contrôle du système judiciaire par la majorité conservatrice et affaiblissent la séparation des pouvoirs.

La première des deux lois porte sur le statut du Conseil national de la magistrature et stipule que le Parlement, où le PiS a la majorité, choisira désormais ses membres. La deuxième loi modifie le régime des tribunaux de droit commun, dont les présidents seront nommés par le ministre de la Justice.

Lire aussi : Pologne : le parti au pouvoir voudrait un festival de rock sans migrants musulmans

Une autre proposition de loi, très controversée mais encore en discussion, donne au ministre de la Justice d'importants pouvoirs sur la Cour suprême. 

«Cet ensemble de lois sur le système judiciaire est un scandale», a estimé Agnieszka Janczarska, une juriste de Varsovie âgée de 39 ans, qui manifeste avec des petits drapeaux polonais et européen.

«C'est la destruction des principes fondamentaux de la démocratie, à savoir de la séparation des pouvoirs», a-t-elle assuré à l'AFP.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.