Un ex-ministre ukrainien de la Défense recommande de faire sauter des voitures piégées en Russie

Un ex-ministre ukrainien de la Défense recommande de faire sauter des voitures piégées en Russie© Valentyn Ogirenko Source: Reuters
L'explosion d'une voiture piégée le 27 juin dernier à Kiev a provoqué la mort d'un haut responsable ukrainien des renseignements

Malgré l’absence de preuves, un ex-ministre ukrainien a estimé que Moscou était responsable de la récente mort d'officiers ukrainiens. Il a explicitement suggéré au président Porochenko de répliquer par des attaques à la voiture piégée en Russie.

«S'il s'agit réellement d'une guerre, et pas d'un simple jeu pour le président [ukrainien, Petro Porochenko], alors cela veut dire que pour chaque voiture qui explose à Kiev ou à Marioupol, deux voitures devraient exploser à Taganrog ou à Moscou», a lancé le 2 juillet l'ancien ministre ukrainien de la Défense, Anatoli Hrytsenko, sur la chaîne de télévision 112 Ukraine.

Anatoli Hrytsenko n'a pas hésité à accuser les services secrets russes d'être responsables de la mort du colonel Maxime Chapoval. Tué le 27 juin par l'explosion d'une voiture piégée, ce dernier était à la tête de la Direction générale du renseignement ukrainien.

«Il ne s'agit pas du premier meurtre éhonté et spectaculaire d'officiers ukrainiens, de nos meilleurs [éléments]», a ajouté Anatoli Hrytsenko, faisant référence à une autre attaque à la voiture piégée survenue en mars dernier dans la ville de Marioupol. L'explosion avait provoqué la mort d'un officier du contre-espionnage ukrainien, Alexandre Kharaberiouch. 

Les enquêtes menées sur ces deux explosions sont toujours en cours en Ukraine, sans qu'il y ait eu pour l'heure d'arrestation ou de révélations concernant d'éventuels suspects. 

Un nouveau cessez-le-feu, censé durer deux mois, est entré en vigueur le 24 juin dans l'est rebelle de l'Ukraine. Plus de 10 000 personnes, civils et militaires des deux camps, ont trouvé la mort dans cette partie du pays, depuis le refus des populations des régions de Donetsk et de Lougansk de reconnaître le nouveau gouvernement ukrainien, imposé par un coup d'Etat en 2014. 

Lire aussi : Sous l’œil complaisant de la police, des radicaux ukrainiens vandalisent des banques russes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.