Polémique autour du racisme supposé du défilé de la Saint-Jean au Québec

Polémique autour du racisme supposé du défilé de la Saint-Jean au Québec Source: AFP

Le char principal de la Fête nationale du Québec était exclusivement poussé par des hommes de couleur, quand les scènes historiques qui y étaient représentées ne mettaient en scène que des Blancs. De quoi susciter une vive polémique.

C'est un événement incontournable de l'été au Québec : comme chaque 24 juin, la Fête nationale du Québec a rassemblé plusieurs milliers de personnes dans les rues de Montréal. Ce défilé dit de la Saint-Jean a toutefois donné lieu cette année à une controverse inhabituelle.

Parmi les nombreux chars qui circulaient ce jour-là dans les rues de la ville, celui sur lequel se produisait la chanteuse Annie Villeneuve, qui ouvrait le cortège, n'est pas passé inaperçu. Mise en cause : la présence quasi-exclusive de danseurs blancs, quand la totalité des festivaliers poussant le char étaient noirs.

Rapidement, de nombreux participants se sont indignés en voyant ce qu'ils ont qualifié de «manque de diversité», notamment au sein des différents tableaux représentés sur les chars et supposés raconter l'histoire du Québec. La vidéo de l'événement, publiée sur Facebook avant d'en être retirée, a donné lieu à des centaines de commentaires d'internautes furieux. 

«Les personnes qui poussent les chariots ne sont pratiquement toutes noires (Il y a un seul chariot poussé par des Asiatiques et des Arabes)», a souligné sur sa page Facebook l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité du Québec. L'un des responsables de l'association s'interroge : «Toutes les personnes au-dessus sont blanches. Quel message voulait envoyer la ville à la population montréalaise en organisant ce défilé. On dit quoi à l’enfant noir qui est tout content d’aller célébrer la fête nationale ?»

Le Comité de la Fête nationale s'est excusé sur sa page Facebook. Il s'est toutefois défendu de tout acte raciste : «Nous tenons à faire cette mise au point : puisque notre défilé se veut éco-responsable, tous les chars allégoriques sont poussés par des citoyens plutôt que d'être motorisés. Il va de soi que ces jeunes – qui étaient fiers de participer à l'événement – n'ont pas été choisis en fonction de la couleur de leur peau.» 

Lire aussi : Une majorité de Canadiens favorables à un test sur les valeurs du pays pour les migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.