Métis, homosexuel... mais contre l'IVG : le nouveau Premier ministre irlandais déçoit internet

Métis, homosexuel... mais contre l'IVG : le nouveau Premier ministre irlandais déçoit internet
Leo Varadkar a été confirmé au poste de Premier ministre par le Parlement irlandais le 14 juin 2017, photo ©Clodagh Kilcoyne/Reuters

C'est une première dans un pays encore très catholique : Leo Varadkar, ouvertement homosexuel, devient aussi le premier dirigeant irlandais d'origine indienne. Mais, au grand dam des défenseurs des droits des femmes, il reste opposé à l'avortement.

Il avait presque tout pour rejoindre le club glamour de Justin Trudeau, Premier ministre canadien, et d'Emmanuel Macron. Leo Varadkar a officiellement été élu ce 14 juin 2017 par le Parlement de Dublin comme nouveau Premier ministre de l'Irlande. En 2015, Leo Varadkar avait été le premier membre d'un gouvernement irlandais en activité à déclarer son homosexualité, lors d'une interview radio.

Agé de 38 ans seulement, Leo Varadkar est le fils d'un immigré indien et d'une Irlandaise, Leo Varadkar semble incarner parfaitement l'ouverture au monde et le «progressisme». Parfaitement ou presque : le nouveau Premier ministre, en outre docteur en médecine, n'est pas favorable à un accès sans condition à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), laquelle reste toujours rigoureusement interdite en Irlande. De quoi faire déchanter de nombreux internautes, pour lesquels son homosexualité ou son origine étrangère ne suffisent pas à en faire un chantre de la modernité. «Pas suffisant pour faire le bien dans le monde et en Irlande», regrette un utilisateur. 

D'autres attendent Leo Varadkar de pied ferme, attendant de voir si le nouveau Premier ministre assouplira suffisamment les conditions d'accès à l'IVG. «Un Premier ministre ouvertement gay, c'est incroyable ! Mais les femmes ne peuvent toujours pas avorter si elles le souhaitent», déplore ainsi un autre internaute.

Pourtant, Leo Varadkar, a fait savoir en 2016, alors qu'il était ministre de la Santé, que le 8e amendement de la Constitution irlandaise interdisant l'IVG devait être amendé, afin d'en permettre l'accès notamment aux femmes victimes de viol, où encore en cas de danger pour la santé de la mère. Mais le nouveau Premier ministre reste opposé à un accès sans restriction à l'avortement. De quoi décevoir de nombreux autres internautes.

Le choix d'un dirigeant ouvertement homosexuel est une première dans ce pays très attaché au catholicisme, lequel détermine encore les clivages politiques et les choix de société. Leo Varadkar, «représente la nouvelle génération d'Irlandais et d'Irlandaises, il représente une Irlande moderne, diverse et accueillante», s'est félicité son prédécesseur Enda Kenny.

Lire aussi : Dieu, un «maniaque égoïste» et «stupide» ? La police irlandaise enquête sur les propos d'un acteur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.