L'Inde et le Pakistan rejoignent l'Organisation de coopération de Shanghaï

L'Inde et le Pakistan rejoignent l'Organisation de coopération de Shanghaï© Vladimir Astapkovitch Source: Sputnik
Les huits dirigeants des Etats-membres de l'OCS

L'Organisation de coopération de Shanghaï regroupant la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan et visant à assurer la sécurité dans la zone eurasiatique, a accueilli deux nouveaux membres.

L’Inde et le Pakistan ont officiellement intégré le 9 juin l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS) lors du sommet de celle-ci à Astana, au Kazakhstan. Les dirigeants des deux pays se sont félicités de cette initiative.

«Je remercie l’OCS d’avoir accueilli l’Inde dans cette organisation estimée qui représente à l’heure actuelle 40% de l’humanité et près de 20% du PIB mondial. La coopération avec les pays de l’OCS est notre priorité. Nous la soutenons pleinement. Et nous voulons que ces liens ouvrent la voie à la coopération et à la confiance pour nos générations futures», a déclaré le Premier ministre indien Narendra Modi lors de son allocution d’ouverture du sommet.

Son homologue pakistanais Nawaz Sharif a de son côté remercié les pays membres de l’OCS de leur soutien à l'adhésion de son pays à l'organisation. «Je félicite l’Inde de s’être jointe à l’Organisation de coopération de Shanghaï. Nous devons laisser un héritage de paix et non [d']animosité aux générations futures», a-t-il également déclaré.

Lors du sommet, les deux pays ont mis de côté leurs tensions concernant la région du Cachemire, ravivées au cours des derniers mois. L’Inde et la Pakistan sont également en désaccord sur d’autres questions clés, notamment le projet de Nouvelle route de la soie (liaison ferroviaire entre la Chine et l’Europe passant par plusieurs pays asiatiques, dont l’Inde et le Pakistan), salué par Islamabad mais contesté par New Delhi.

Les deux Premiers ministres ont même eu leur première rencontre en tête-à-tête depuis 17 mois, mais ont évité de discuter des questions sensibles.

Le président russe a de son côté salué l’adhésion de l’Inde et du Pakistan à l’OCS. «L’élargissement de l’Organisation de coopération de Shanghaï la rendra sans doute plus puissante et importante aux niveaux politique, économique et humanitaire», a déclaré Vladimir Poutine. Il a souligné que New Delhi et Islamabad, qui avaient jusqu'alors le statut d’observateur dans l'organisation, avaient rempli en moins de deux ans toutes les conditions nécessaires pour devenir membres à part entière.

«Convention visant à lutter contre le terrorisme»

Tous les Etats membres de l’OCS ont signé le 9 juin une nouvelle version de la convention antiterroriste de l'organisation. Ce document a pour but de mettre à mal les méthodes de plus en plus sophistiquées des djihadistes, telles que le recrutement en ligne, et de faire face aux problèmes sociaux nourrissant le terrorisme.

«Le rôle de la structure régionale antiterroriste de l’OCS augmente et cette convention est une mesure importante dans le renforcement du cadre juridique de ses activités», a affirmé Vladimir Poutine. Le président russe a également déclaré que Daesh entendait déstabiliser l’Asie centrale et les régions du sud de la Russie.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a pour sa part déclaré que cette convention pourrait promouvoir la paix et la stabilité en Afghanistan.

L’Organisation de coopération de Shanghaï a été fondée en 2001 par les dirigeants de la Russie, de la Chine, du Kazakhstan, du Tadjikistan, du Kirghizistan et de l’Ouzbékistan. Ses objectifs principaux sont le renforcement de la confiance entre les Etats membres, la sauvegarde de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région et le développement de la coopération dans les domaines politiques, économiques et commerciaux.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.