Poutine sans filtre : Showtime publie de nouveaux extraits du film d'Oliver Stone

Poutine sans filtre : Showtime publie de nouveaux extraits du film d'Oliver Stone© SHOWTIME / YouTube

La chaîne Showtime a diffusé des questions-réponses entre Vladimir Poutine et le réalisateur Oliver Stone, tirées du futur documentaire de ce dernier sur le président russe. On y découvre un maître du Kremlin loin d'avoir sa langue dans sa poche...

Dans un court teaser du documentaire du célèbre réalisateur américain Oliver Stone, The Putin Interviews, produit par la chaîne Showtime et à paraître la semaine prochaine, le président russe donne son point de vue sur de nombreux sujets, des plus sérieux aux plus insolites. 

S'il y a une guerre nucléaire entre les Etats-unis et la Russie, personne sur cette Terre ne survivra

«Si les Etats-Unis et la Russie entrent dans une guerre nucléaire, les Etats-Unis en sortiront-ils vainqueurs ?». Avec cette question, Oliver Stone n'y va pas par quatre chemins. Mais Vladimir Poutine se révèle encore plus direct : «Je pense que personne sur Terre ne survivrait à un tel conflit», répond-il d'un air sérieux.

Un autre extrait de la bande-annonce montre le président russe en train de regarder sur son smartphone une vidéo diffusée en direct de la cabine d'un avion militaire russe en pleine opération aérienne en Syrie. «Vous voyez, là le pilote vient de dire qu'il va faire une autre tentative», explique alors Vladimir Poutine à Oliver Stone, comme pour montrer qu'il est bel et bien le patron dans tous les domaines, y compris militaire.

Il y a toujours de l'espoir. Du moins, jusqu'à ce qu'ils soient prêts à nous emmener au cimetière et à nous enterrer

Au sujet des relations tendues entre Moscou et Washington, thème récurrent et évidemment inévitable dans ce genre d'interview, le maître du Kremlin se montre plutôt ironique. Alors que le réalisateur américain lui demande s'il y a de l'espoir que les relations entre les deux pays s'améliorent, Vladimir Poutine répond : «Il y a toujours de l'espoir. Du moins, jusqu'à ce qu'ils soient prêts à nous emmener au cimetière et à nous enterrer». «Voilà une réponse typiquement russe», plaisante alors Oliver Stone.

«Une fois qu'un pays devient membre de l'OTAN, il devient très difficile pour lui de résister aux pressions des Etats-Unis»

Outre le teaser du film, Showtime a également diffusé plusieurs segments d'entrevues qui traitent, notamment, d'un sujet géopolitique crucial : les relations entre la Russie et l'OTAN. Décrivant l'Alliance comme un instrument de la politique étrangère américaine, Vladimir Poutine explique que les pays membres de l'OTAN devenaient inévitablement des «vassaux» des Etats-Unis.

Lire aussi : Vladimir Poutine avait suggeré à Bill Clinton de faire entrer la Russie dans l'OTAN

«Une fois qu'un pays devient membre de l'OTAN, il devient très difficile pour lui de résister aux pressions des Etats-Unis. Immédiatement, n'importe quel dispositif armé peut être placé dans ce pays. Cela peut être un système de missiles antibalistiques, de nouvelles bases militaires et, le cas échéant, de nouveaux systèmes offensifs», a expliqué le chef d'Etat.

Ceux qui sont destinés à être pendus ne vont pas se noyer

Selon le patron du Kremlin, la Russie est obligée de prendre des contre-mesures face à la menace toujours plus grande de l'OTAN qui déploie ses forces à ses frontières : «Nous sommes obligés de placer nos systèmes de missiles face à ces installations qui nous menacent. La situation se tend de plus en plus», a-t-il expliqué à Oliver Stone.

«Voilà un cadeau typiquement américain !»

Autre anecdote : lors d'une de leurs rencontres, Oliver Stone et Vladimir Poutine ont visionné ensemble le film de Stanley Kubrick Docteur Folamour ou : comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe (1964), dans lequel est largement abordé le sujet d'une potentielle guerre nucléaire entre les Etats-Unis et l'URSS.

Après la projection, le président russe a salué le talent de Kubrick en déclarant que ce dernier était parvenu à prévoir certains problèmes globaux, y compris d'un point de vue technique, qui sont encore tout à fait d'actualité aujourd'hui. «Le fait est que depuis, peu de choses ont changé. La seule différence est que les systèmes d'armement avancés sont de plus en plus sophistiqués, plus complexes de nos jours. La situation est devenue encore plus dangereuse», a ajouté Vladimir Poutine.

Le réalisateur a alors offert le film à Vladimir Poutine... manque de chance, l'équipe du tournage a oublié de remettre le DVD dans la boîte ! Le président russe s'est donc retrouvé avec un boîtier de DVD vide. «Voilà un cadeau typiquement américain», a-t-il plaisanté.

Le film d'Oliver Stone, qui sortira le 12 juin, a pour ambition de faire connaitre au public américain le point de vue du chef du Kremlin sur de nombreux sujets d'actualité, de l'affaire Snowden à la supposée ingérence russe dans l'élection américaine.

«Ce n’est pas vraiment un documentaire, mais plutôt une séance de questions-réponses. Monsieur Poutine est un des dirigeants les plus importants du monde, d’autant que les Etats-Unis l’ont qualifié d'ennemi – de grand ennemi –, je pense qu’il est important d’entendre ce qu’il a à dire», avait récemment confié le réalisateur américain au journal australien The Sydney Morning Herald.

Lire aussi : Le prochain documentaire d'Oliver Stone pointe du doigt l'implication américaine en Ukraine (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.