Rodrigo Duterte veut convaincre Vladimir Poutine de lui vendre des armes

Rodrigo Duterte veut convaincre Vladimir Poutine de lui vendre des armes© Erik De Castro Source: Reuters

En prévision de sa visite à Moscou, le dirigeant des Philippines, qui cherche à acquérir des armes, a déclaré dans une interview accordée aux médias russes que la Chine et la Russie étaient les seuls pays auxquels on pouvait se fier.

Le président philippin Rodrigo Duterte arrive le 22 mai à Moscou pour une visite de cinq jours. Dans une interview accordée au préalable aux médias russes, il a annoncé son intention d'acquérir des armes auprès de Vladimir Poutine.

«Je pense que je dois convaincre le président Vladimir Poutine de nous livrer des armes. Il ne s’agit pas d’une grande quantité d’armes», a-t-il déclaré, en précisant qu’il s'intéressait notamment aux systèmes de missiles sol-air.

«Je suis sûr que la Russie possède des systèmes performants. La Russie plus que les Etats-Unis. […] Pour le moment, il n'est possible de se fier qu'aux paroles de la Russie et de la Chine. Les Etats-Unis sont hypocrites. Là-bas, la main gauche ne sait pas ce que fait la main droite, alors il y aura toujours des problèmes, des malentendus et sinon de la haine, du moins de l'aversion mutuelle», a-t-il poursuivi.

Lire aussi : Duterte invité à Washington ? Voici les saillies du président philippin que Trump doit avoir en tête

Fin avril, le ministre philippin de la Défense Delfin Lorenzana avait déjà annoncé, lors d'une rencontre avec son homologue russe Sergueï Choïgou, que la Russie et les Philippines avaient l'intention de signer un accord de coopération dans le domaine de la défense. Selon lui, les Philippines s'intéressent aux armements russes, en particulier aux avions militaires et aux armes légères.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.