Malgré des frappes, Washington assure ne pas chercher à s'impliquer dans la guerre civile syrienne

- Avec AFP

Malgré des frappes, Washington assure ne pas chercher à s'impliquer dans la guerre civile syrienne © Rodi Said Source: Reuters
Photo d'illustration

Washington ne cherche pas à s'impliquer militairement dans la guerre en Syrie mais défendra ses troupes en cas de menace, a déclaré le secrétaire à la Défense des Etats-Unis après un bombardement américain sur des forces pro-gouvernementales.

«Nous n'intensifions pas notre rôle dans la guerre civile syrienne, mais nous défendrons nos troupes si certains prennent des mesures agressives contre nous», a affirmé le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis dans une brève déclaration, alors qu'il recevait le ministre suédois de la Défense Peter Hultqvist au Pentagone. 

Les Etats-Unis ont bombardé le 18 mai un convoi de forces pro-gouvernementales près de la frontière jordanienne, après avoir jugé qu'elles menaçaient la sécurité de soldats américains et de rebelles syriens alliés de la coalition se trouvant à At Tanf, en Syrie.

At Tanf abrite un camp utilisé par les forces spéciales américaines et britanniques pour former des rebelles syriens se battant contre le groupe Etat islamique.  

Un responsable américain a expliqué que le convoi bombardé était «probablement» un convoi de milices chiites.

Les Etats-Unis et la coalition ne bombardent pas les forces pro-gouvernementales, à l'exception du bombardement de la base aérienne syrienne d'Al-Chaayrate, début avril, dans la foulée d'une attaque chimique imputée par Washington à Damas. La Russie a condamné la frappe, estimant que les Etats-Unis n'avaient livré aucune preuve tangible pour étayer leurs accusations. 

Lire aussi : Frappes américaines sur une base syrienne : les Etats-Unis «prêts à aller plus loin»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.