Canular ou menace terroriste? 3 atterrissages d’urgence en 5 jours au Canada

Des avions d'Air Canada et de WestJet dans l'aéroport de Vancouver© Andy Clark Source: Reuters
Des avions d'Air Canada et de WestJet dans l'aéroport de Vancouver

C'est la troisième fois en moins d'une semaine qu'un vol national Canadien est obligé d’atterrir en urgence suite à des « menaces ». En plus d'une ambiance tendue dans les aéroports canadiens, six personnes ont été blessées lors de l'évacuation.

De nouvelles menaces mystérieuses sont survenues sur les lignes aériennes canadiennes en l’espace de 48 heures après déjà deux cas Jeudi et Samedi derniers. 

En effet, le vol WestJet WS442  a été obligé d’atterrir en urgence Lundi soir suite à une : « menace ». Les détails de cette dernière n’ont pas encore été dévoilés a la presse. Une investigation a été ouverte suite à l’évènement.   

Le vol reliant Edmonton à Toronto a été contraint de se poser à l’aéroport James Armstrong Richardson Airport de Winnipeg. Les 54 passagers et les cinq membres d’équipage ont été transportés à l’hôpital. Au cours de cette évacuation rapide, 6 personnes ont subi des blessures non-graves sur les toboggans d’évacuation du Boeing 737-700.  

D’après CBC News, la police a interrogé les passagers. Ces derniers ont été placés dans des hôtels locaux avant de reprendre un vol pour Toronto ce Mardi matin.  

Il s’agit du troisième incident sur des vols canadiens en 5 jours.

Samedi 27 Juin, une alerte à la bombe pour un autre vol de WestJet avait été déclanchée. Le vol 391 reliant Halifax à Edmonton a lui aussi du être dévié de sa course pour rejoindre l'aéroport John Diefenbaker de Saskatoon. 

«Pour la sécurité de nos passagers, l'avion a été détourné en direction de Saskatoon vers 9 h 30 (heure locale)», a déclaré Robert Palmer, un porte-parole de la compagnie. 

La police locale a affirmé qu’un appel leurs avait fait part d’un engin explosif se trouvant à bord de l’appareil qui contenait 147 passagers et six membres d'équipage. L’inspection de l’appareil par l’unité de neutralisation des explosifs avait confirmé qu’aucun engin de la sorte ne se trouvait à bord.  Tous les passagers étaient sains et saufs. Parmi eux, 2 chats qui faisaient également parti du voyage ont été gentiment escortés par la police de Saskatoon (voir tweet). Cependant une enquête de nature criminelle a été ouverte par la police provincial de l’Ontario. 

Le premier incident avait eu lieu Jeudi 25 Juin. L’aéroport international de Saint-Jean en Terre Neuve avait été fermé suite à une autre alerte à la bombe concernant un vol Air Canada. Les autorités de l’aéroport ont du arrêter le vol 143 reliant St. Jean a Ottawa avant que celui-ci ne décolle.   

Plusieurs vols ont été retardés mais le Traffic a repris plus tard dans la soirée.  

Le lendemain, Steve Curnew, porte-parole des forces constabulaires de Terre-Neuve a déclaré aux journalistes que, juste avant le décollage, une note qui pouvait être perçue comme menaçante avait été retrouvée dans une cabine de toilettes de l’avion. Cependant l’inspection de l’appareil ne révéla rien de suspect.

Reste à attendre les déroulements des enquêtes pour savoir si les évènements sont liés et si ces menaces sont oui ou non des canulars. Sur fond de terrorisme et d’attentats dans le monde, un certain ressenti pèse sur les voyageurs nationaux canadiens.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales