Kiev interdit d'accès à l'Eurovision les journalistes russes s'étant rendus en Crimée

Kiev interdit d'accès à l'Eurovision les journalistes russes s'étant rendus en Crimée© Stringer Source: Sputnik
Kiev se prépare à l'Eurovision

Les journalistes russes qui entendent assister à l’Eurovision à Kiev seront renvoyés à la frontière s’ils se sont rendus en Crimée sans autorisation des autorités ukrainiennes, même ceux dotés d'une accréditation, a mis en garde un élu ukrainien.

Les journalistes russes ayant «violé la frontière ukrainienne» se voient refuser l’entrée du territoire ukrainien pour couvrir l’Eurovision 2017 qui débute ce 7 mai, a écrit sur sa page Facebook Anton Guerachtchenko, parlementaire ukrainien et conseiller du ministre de l’Intérieur.  

Ramil Sitdikov, photojournaliste de l’agence de presse Rossiya Segodnya que le député ukrainien a incorrectement appelé «RUSSIA Today», a été le premier journaliste russe à être interdit d’entrée en Ukraine.

Arrivé à l'aéroport, Ramil Sitdikov a vu les gardes-frontières ukrainiens lui annoncer qu’il ne pouvait poursuivre son voyage, faute d'avoir pu prouver l’objectif de son séjour en Ukraine.

Le chef du département de la photographie de Rossiya Segodnya, Alexandre Chtol, a de son côté affirmé que les documents de Ramil Sitdikov étaient en ordre et que son accréditation lui avait été accordée «en conformité avec toutes les procédures prévues». Selon Alexandre Chtol, Ramil Sitdikov avait une copie de son accréditation et entendait demander l'original au centre de presse de l’Eurovision, à Kiev.

Les gardes-frontières lui ont demandé de présenter une invitation officielle du comité organisateur, ce dernier affirmant de son côté ne pas délivrer ce type de documents, a expliqué Alexandre Chtol.  

Néanmoins, Anton Guerachtchenko a donné une raison différente à l’interdiction d’entrée de Ramil Sitdikov : «Son séjour illégal sur le territoire de la Crimée ukrainienne.» Il faisait ici référence à un reportage d’un média russe sur des exercices militaires en Crimée, reportage illustré de photographies de Ramil Sitdikov.

Le gouvernement ukrainien ne reconnaît pas la réunification de la Crimée avec la Russie après un référendum lors duquel plus de 96% des habitants de la péninsule ont voté pour le rattachement avec la Russie en 2014. Les tensions entre la Russie et l’Ukraine se sont en mars dernier accrues lorsque le service de sécurité ukrainien a interdit d’accès à l'Eurovision à la chanteuse russe Ioulia Samoïlova. Cette dernière avait participé à un concert en Crimée en 2015.

Lire aussi : L'Union européenne de radio-télévision se dit prête à défendre la participation russe à l’Eurovision

Le président du comité d'organisation de l’Eurovision, Frank Dieter Freiling, a dénoncé la décision de Kiev, arguant qu’elle «min[ait] l’intégrité et la nature apolitique du concours de la chanson Eurovision et sa mission de réunir toutes les nations dans le cadre d'une compétition amicale».

Après le rejet par la Russie de l'offre de l’Union européenne de radio-télévision de diffuser Ioulia Samoïlova via satellite ou de la faire remplacer par un autre artiste, l’organisation a confirmé que Moscou ne prendrait pas part à la compétition cette année. La chaîne russe Perviy kanal a de son côté déclaré qu’elle ne retransmettrait pas le concours.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.