«Vous devriez avoir honte» : à Belgrade, le refus de Paris d’extrader Haradinaj ne passe pas (VIDEO)

«Vous devriez avoir honte» : à Belgrade, le refus de Paris d’extrader Haradinaj ne passe pas (VIDEO)© YouTube RT France
Une manifestation a eu lieu à Belgrade

Alors que la Serbie avait réclamé à la France l'extradition de l'ancien rebelle Kosovar Ramush Haradinaj, afin de le juger pour crimes de guerre, le refus de Paris a suscité l'indignation de Belgrade, qui a rappelé son ambassadeur.

Le 27 avril, la Serbie à rappelé son ambassadeur en France après que la justice française a rejeté la demande d'extradition de Ramush Haradinaj, ancien chef militaire de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) et ex-Premier ministre du Kosovo. Celui-ci devait être jugé pour crimes de guerre par Belgrade, qui réclamait son extradition.

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic, cité par l'AFP a annoncé qu'il allait adresser à Paris «une vigoureuse note de protestation car il s'agit de principes moraux et juridiques et non de politique».

«Nous sommes confrontés à une grande victoire des criminels, de ceux qui ont commis les pires des crimes et pour lesquels le monde moderne vient de nous montrer qu'ils ont pu les commettre sans jamais en répondre», a-t-il poursuivi.

Dans la capitale serbe, des activistes de l’association des familles de disparus au Kosovo se sont rassemblés pour manifester. Ils affichaient des portraits de centaines de disparus. 

Auteur: RT France

La protestation a été organisée devant le Monument de la reconnaissance à la France, consacré à l'aide mutuelle et à la coopération entre les deux pays lors de la Première Guerre mondiale.

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Colmar a estimé que l'extradition de Ramush Haradinaj, actuellement député, entraînerait «des conséquences d'une gravité exceptionnelle» en raison de «considérations liées notamment à son rôle [...] dans la vie politique du Kosovo».

A Pristina, le président du Kovoso, Hashim Thaci, s'est félicité sur Facebook de cette décision, estimant que les «calomnies» serbes n'étaient «pas prises en considération par le monde démocratique».

Le Kosovo, province historiquement serbe mais peuplée en majorité d'Albanais, a déclaré unilatéralement son indépendance en 2008, reconnue aujourd'hui par quelque 110 pays, dont la France et les Etats-Unis. 35 autres Etats, comme la Serbie ou la Russie, ne reconnaissent pas cette indépendance.

Lire aussi : Patriarche serbe : Il faudra un siècle entier pour réparer les dégâts de l'invasion de l'OTAN

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.